Qui s’occupe des faire-part de décès

Le décès d’un être cher survient. A la peine s’ajoutent les démarches à effectuer suite à cette douloureuse disparition. L’une d’elle concerne l’envoi d’un faire-part de décès. Bien que facultatif, ce faire-part est très utile. Qui peut donc prendre en charge sa rédaction et sa publication ? A quoi sert-il ? Explications.

Le faire-part de décès : la publication

Le faire-part de décès, ou avis de décès, est en général pris en charge par la famille du défunt dans le respect total de ses dernières volontés.
Cette démarche vise à demander à un journal de presse écrite papier et/ou web, de publier un avis de décès. Ainsi, cette annonce funéraire apparaitra dans la rubrique nécrologique du journal choisi.

Vous disposez de plusieurs moyens pour joindre le journal : par leur numéro de téléphone, leur adresse mail, ou en remplissant directement un formulaire dédié en ligne.
Des sites internet spécialisés dans les annonces funéraires vous permettent de rédiger et publier un avis de décès en ligne rapidement, avec un accompagnement d’un service client attentif et réactif.
Un espace commémoratif dédié au défunt est alors créé et permet au cercle familial et amical de s’y rendre pour y laisser une pensée.

Ce faire-part de décès peut prendre du temps et de l’énergie, alors que le deuil s’initie. Bien souvent, les proches du défunt souhaitent que les pompes funèbres en charge de l’organisation des funérailles s’occupent de cette formalité. Il s’agira alors d’une prestation payante (à ajouter au coût de la publication du faire-part).

Que contient le faire-part de décès ?

Le faire-part de décès doit comprendre plusieurs informations, respectant alors un ordre précis.

D’abord, il s’agira de renseigner le nom et le prénom de chaque personne désireuse de prendre part à l’annonce du décès du défunt. Le lien de parenté doit être indiqué, et l’usage veut que l’on commence par les personnes les plus proches du défunt.
Ensuite, indiquez le nom du défunt et son prénom. Pour les femmes mariées, précisez le nom de jeune fille. L’âge du défunt au moment du décès et sa ville de résidence sont à indiquer.

Puis, vous devez renseigner la date et le lieu du décès de votre être cher. Des précisions sur les circonstances de sa disparition sont facultatives.
L’avis de décès informe de la date et du lieu des obsèques du défunt : adresse du cimetière, de l’église, du crématorium, date des funérailles… C’est également à cet endroit que vous préciserez les volontés du défunt et de sa famille en matière de fleurs, de remerciements, de condoléances…

Il est possible d’ajouter encore quelques informations essentielles aux yeux de la famille en deuil. Certains journaux ou sites acceptent les photos (moyennant un coût supplémentaire), de la couleur, une personnalisation de l’annonce plus poussée.

A quoi sert le faire-part de décès ?

Vous l’aurez compris, le faire-part de décès rédigé par la famille ou pris en charge par les Pompes funèbres permet d’avertir les proches du défunt de sa disparition.
Certaines personnes éloignées, de vieilles connaissances du défunt que vous ne connaissez peut-être pas, sont alors averties et peuvent :

  • Vous envoyer une carte de condoléances ;
  • Faire parvenir des fleurs à la famille et/ou au funérarium pour les obsèques ;
  • Se présenter lors de la cérémonie de funérailles pour vous soutenir ;
  • Simplement être au courant de la disparition d’une personne ayant croisé leur chemin et initier un deuil en toute discrétion ;
  • Effectuer des recherches généalogiques, lorsque les faire-part de décès sont publiés en ligne.

Cette annonce funéraire a pour vocation de démarrer la terrible épreuve du deuil tout en se sentant soutenu par le cercle amical et/ou familial du défunt. Bien plus qu’une triste annonce, c’est avant tout la recherche d’une présence, d’affection, que les proches souhaitent pour rendre un hommage digne et sincère au défunt.

(Crédit photo : istock)