Comment rédiger un avis de décès

Écrire un avis de décès pour une personne aimée est un exercice à aborder avec soin et réflexion, car à l’image des obsèques, il est l’un des derniers hommages de la famille au défunt. Le texte doit donc non seulement faire part de la perte de l’être cher et de l’émotion de ses proches, mais également indiquer les informations commémoratives, comme la date et le lieu de la cérémonie funéraire. Pour vous guider à travers cette étape, nous vous proposons ces quelques conseils, qui vous aideront à rédiger un avis de décès le plus sereinement possible. 

Quelles sont les informations importantes à notifier sur un avis de décès ? 

Un avis de décès n’est pas un texte toujours simple à rédiger, considérant le caractère exceptionnel des circonstances. Traditionnellement, le décès et la cérémonie funéraire sont les seules informations à y être précisées. Ce sont en tout cas les plus importantes, pour que les connaissances du défunt soient en mesure de se rendre aux obsèques. À ce titre, le texte doit préciser 3 éléments essentiels : le nom et le prénom du défunt, la date de son décès, ainsi que le jour, l’heure et le lieu de la cérémonie funéraire. 

En fonction de votre volonté, ou de celle de la personne disparue, il est aussi possible de préciser d’autres informations, telles que les modalités des obsèques (inhumation ou crémation), les causes du décès, la nature de la cérémonie (intimité familiale ou non), voire même la présence sur le lieu d’un livre de condoléances. 

Quelles sont les règles de mise en page d’un avis de décès ? 

S’il est nécessaire qu’un avis de décès reste assez court, notamment pour des raisons de publication dans les journaux, rien n’empêche de le personnaliser. Vous pouvez par exemple y incruster un motif, ou tout autre dessin, rappelant la personnalité du défunt. Sentez-vous libre de l’honorer, tant que les informations importantes se trouvent sur l’annonce. 

Pour écrire un avis de décès, il convient normalement de respecter un ordre d’apparition en ce qui concerne les différentes parties. Ainsi, dans un premier paragraphe, la famille et les membres qui vous entourent durant cette période (conjoint, enfants, petits-enfants, etc.) sont présentés. Ensuite, il est de coutume d’annoncer le décès, ainsi que le nom et prénom du défunt, son âge, et les circonstances de son départ (lieu et date). Enfin, vous terminez en abordant les modalités de la cérémonie funéraire. Date, heure, lieu et même fleurs souhaitées pour les obsèques, c’est aussi à cet endroit qu’il est possible préciser s’il s’agit d’une inhumation ou d’une crémation. 

Contrairement aux idées reçues, un avis de décès peut tout à fait être publié après que les obsèques aient eu lieu. Lorsque c’est le cas, il suffit tout simplement de le préciser en lieu et place des informations concernant la cérémonie. 

Comment formuler le décès d’un proche ? 

Trouver les mots justes pour annoncer la disparition d’un être cher n’est pas une chose aisée. De ce fait, il ne faut pas hésiter à rester simple et à exprimer tout naturellement votre émotion. Pour vous aider, de nombreux modèles de rédaction sont disponibles sur internet. À titre d’exemple, voici quelques lignes courantes pouvant être utiliser pour un avis de décès :  

  • ont la douleur de vous faire part du décès de (M. ou Mme …) ; 
  • vous annoncentavec émotion la disparition de (M. ou Mme …) 
  • vous informentque (M. ou Mme …) nous a quittés

Bien entendu, il est possible de choisir des mots différents, qui correspondent mieux à l’affection que vous voulez transmettre. Ces formulations types n’ont aucun caractère obligatoire et ne sont destinées qu’à vous aider durant cette étape. 

Combien coûte la publication d’un avis de décès ? 

S’il peut être imprimé et transformé en faire part pour la famille et les amis du défunt, l’avis de décès est avant tout destiné à une publication dans un journal national, régional ou local. Le prix est variable selon la portée du titre.