Les possibilités de prise en charge des personnes dépendantes - Odella.fr

À partir d’un certain âge, une personne âgée commence à perdre peu à peu en autonomie, entraînant un certain degré de dépendance. Cela nécessite alors une surveillance étroite et des soins spécifiques, qui ne peuvent parfois pas être réalisés par des services d’aides à domicile, et obligent à envisager un placement de la personne dans un établissement d’accueil de type EHPAD.  

Afin de mieux comprendre les différentes possibilités de prise en charge en France pour les personnes dépendantes, voici un récapitulatif des diverses solutions. 

Les services d’hébergement pour une personne âgée 

Il existe différents types de services d’hébergement pour personnes dépendantes, qui vont varier selon l’état de santé du patient : le logement indépendant dans une résidence avec services d’assistance, les établissements médicalisés (qui incluent les EHPAD et les USLD), ou encore les accueils familiaux. En l’espèce, les établissements médicalisés, aptes à recevoir des personnes dépendantes nécessitant des soins particuliers, sont souvent plébiscités. Ils peuvent être de deux natures : 

  • Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, aussi appelés EHPAD : Un EHPAD accueille comme son nom l’indique des personnes âgées dépendantes, en général de plus de 60 ans, faisant face à des différents degrés d’une perte d’autonomie physique ou psychique, et justifiant qu’elles ne soient plus maintenues à domicile. 
  • Les unités de soins longue durée adossées à un établissement hospitalier, aussi appelées USLD : 

L’unité de soins longue durée est destinée aux personnes dépendantes, gravement malades, qui nécessitent un suivi médical permanent et à long terme. Généralement, les personnes qui y sont accueillies ont des soins médicaux particulièrement lourds. 

Dans tous les cas, ces établissements médicalisés sont directement régis par l’ARS (Agence régionale de santé) de la région dont ils dépendent. En France, on estime que le territoire possède environ 7 500 EHPAD et 600 USLD. 

Les services permettant le maintien à domicile 

Dans certains cas, lorsque les soins médicaux ne sont pas trop lourds et que la perte d’autonomie reste limitée, les personnes âgées peuvent être maintenues à leur domicile grâce à l’intervention de différents services et établissements.  

D’une part, il est possible de faire appel aux services d’aides à domicile, qui peuvent réaliser des actes quotidiens comme les courses, le ménage du logement, le portage des repas, ou même l’aide à la toilette et à l’habillement. Toutefois, le recours à ce type de services coûte cher pour la personne âgée ou sa famille, même si des solutions de financement peuvent être mises en place. 

D’autre part, la famille et le médecin traitant peuvent aussi opter pour les services d’infirmiers et de soins à domicile, aussi appelés Ssiad. Toutefois, il s’agit d’un service qui n’intervient que sur prescription médicale et qui ne propose que des prestations de soins infirmiers ou relationnels, auprès de personnes âgées malades ou dépendantes. Généralement, une infirmière coordinatrice gère le dossier du patient, et coordonne le passage des aides-soignant.e.s pour les soins de base et celui des infirmier.e.s libéraux pour les actes plus techniques. 

Les services de prise en charge temporaire 

Pour certains patients, une solution d’hébergements temporaires peut-être un bon recours, en attendant un placement dans une maison de retraite ou un EHPAD. Cependant, les places sont très limitées, mais surtout très recherchées.  

De la même façon, certains établissements d’hébergement proposent un accueil de jour, afin de soulager les aidants à domicile d’une personne le temps d’une journée ou plusieurs.