Préparer vos proches à faire face au deuil

Si l’on parle majoritairement du deuil après le décès, on oublie souvent les étapes qui le précèdent, lorsque la personne malade est encore en vie. Pourtant, anticiper le deuil est tout aussi important, et peut permettre à quiconque de mieux gérer ses émotions et ses sentiments durant la période qui suit le décès. Lorsqu’on est spectateur d’une telle situation, notamment auprès d’un proche parent, d’un d’enfant ou d’un ami, il peut être nécessaire de préparer la personne à l’épreuve qu’elle s’apprête à vivre. Pourtant, faire face à la perte imminente d’un être cher peut se montrer difficile à vivre. Afin de vous accompagner dans ce processus, voici quelques conseils pour préparer vos proches à faire face au deuil d’une personne chère. 

Faire face au deuil anticipé 

Tout comme le deuil en lui-même, le deuil anticipé, ou le pré-deuil, est un processus primordial lorsqu’il a lieu. Souvent observé chez une personne proche d’un parent ou d’un enfant en fin de vie, il s’agit d’une réaction naturelle et saine, à laquelle vous pouvez prendre part pour l’aider à surmonter la période à venir. Dans tous les cas, ce processus de deuil anticipé peut comporter les mêmes étapes qu’un deuil traditionnel, du choc au chagrin, en passant par la colère et la douleur. Il convient donc de ne pas minimiser ces diverses réactions. 

Dans tous les cas, la personne qui vit un pré-deuil ne va pas pour autant vivre un deuil traditionnel moins intense, puisqu’il diffère dans sa temporalité. Toutefois, les émotions rencontrées dans le cadre du deuil anticipé peuvent avoir un effet différent sur l’endeuillé, dans la mesure où la personne imagine son quotidien sans le défunt, avant même que celui-ci soit parti. Une telle réflexion peut entraîner des sentiments inédits, comme la peur de rester seul ou de ne pas pouvoir faire face à l’organisation des obsèques qui vont suivre. 

Pourtant, le deuil anticipé permet aux membres d’une même famille de se préparer à « l’après » dans de meilleures conditions, en passant par exemple plus de temps avec la personne aimée, et en prenant la peine de se quitter dans l’amour et la paix. 

Comprendre la personne qui vit un deuil anticipé 

Comme nous l’avons vu précédemment, le deuil anticipé peut revêtir les mêmes étapes que le deuil traditionnel. Avant le décès de la personne, les proches vont ressentir de la colère, du chagrin et de la douleur, jusqu’à parfois tomber dans une profonde dépression. Chaque endeuillé est différent et traverse ce processus à sa façon.  

À ce titre, il est important d’accompagner la personne en souffrance psychique, en cassant l’isolement dans lequel elle pourrait s’installer, et en l’invitant à parler de ses divers sentiments. Il faudra sans doute l’aider à surmonter certaines craintes récurrentes, comme une inquiétude exacerbée pour la personne en fin de vie ou une peur irrépressible de l’avenir sans le défunt. Plus vous serez présent et à l’écoute, plus vous faciliterez le travail de deuil à vos proches. 

Invitez vos proches à se faire aider 

Même en étant présent et à l’écoute durant le processeur de deuil, vous pourriez avoir besoin d’une aide extérieure pour que vos proches parviennent à surmonter cette épreuve. Dans ce cas, il peut être judicieux de les inviter à consulter un psychologue ou tout autre professionnel, en sachant que certains sont spécialistes des questions relatives au deuil.