Les soins de fin de vie en EHPAD - Odella.fr

 Lorsqu’une personne âgée arrive en fin de vie, à cause d’une maladie ou de la vieillesse, l’établissement médicalisé dans lequel elle se trouve peut mettre en place des soins palliatifs. Destinés à soulager le patient de ses douleurs et autres gênes, ces soins de fin de vie restent un sujet délicat, aussi bien pour le malade que pour sa famille. Pourtant, il s’agit d’un accompagnement véritablement essentiel, à ne surtout pas sous-estimer. Pour mieux comprendre en quoi consistent les soins de fin de vie qui sont prodigués en EHPAD, voici quelques spécificités de cette pratique. 

Pourquoi mettre en place des soins palliatifs en EHPAD ? 

Comme pour n’importe quel patient atteint d’une maladie grave, l’accompagnement vers la fin de vie en Ehpad vise à favoriser le bien-être de la personne concernée. En effet, les soins palliatifs sont avant tout des soins de confort, puisqu’ils n’ont pas vocation à guérir le patient. Malheureusement, en plus de l’état de santé souvent contraignant du résident, les symptômes liés à ce dernier peuvent être très inconfortables. C’est à ce moment précis que les soins de fin de vie interviennent, pour que les derniers mois du patient se passent dans les meilleures conditions possible. 

Aujourd’hui, plus que jamais, les soins palliatifs font partie intégrante de la prise en charge de fin de vie. De mieux en mieux maîtrisée par les établissements médicalisés, cette pratique peut aussi être mise en place au domicile du malade, si celui-ci souhaite finalement rentrer chez lui. 

Quels sont les soins apportés par l’accompagnement de fin de vie ? 

En EHPAD ou ailleurs, les soins palliatifs n’ont pas toujours eu l’importance qu’ils revêtent aujourd’hui. Par le passé, la fin de vie d’un patient n’était pas dépourvue de douleur, ce qui ne manquait pas de révolter les soignants et autres professionnels de santé. 

Heureusement, depuis quelques années, la question est prise très au sérieux, dans les EHPAD ou même à l’hôpital. Le personnel soignant est généralement formé à ces différents soins et à leur importance, car il est effectivement nécessaire de comprendre ce qu’implique la fin de vie, aussi bien pour le résident que pour sa famille. 

À ce titre, les soins palliatifs prennent en charge la douleur physique liée à la maladie, ainsi que ses autres symptômes. Il faut également savoir que cela peut avoir une incidence sur la dimension psychologique. Pour cette raison, les soins de fin de vie peuvent inclure un suivi par un psychologue, afin de traiter la souffrance cachée du malade et de ses proches.  

Dans le cadre des soins de fin de vie, l’accompagnement des soignants inclut bien souvent des méthodes naturelles, comme des massages, de la relaxation ou même de l’homéopathie. En effet, le but n’est pas de rajouter des médicaments à ceux que le patient prend déjà, mais bien de trouver des alternatives qui lui permettent de finir sa vie sans douleur ni contraintes. 

Quel est le rôle de la famille dans les soins palliatifs ? 

Lorsque l’EHPAD du patient aborde la question des soins palliatifs avec la famille, cette dernière a un rôle primordial à jouer. Tous les membres du cercle proche du malade doivent comprendre l’intérêt d’un tel accompagnement, même s’il s’agit pour beaucoup d’une concrétisation de la fin de vie. Cette annonce peut donc être particulièrement mal reçue, ce qui explique pourquoi la communication est essentielle, afin de comprendre l’intérêt de cette démarche. 

Dans certains établissements, la famille peut même participer aux soins palliatifs si tel est son souhait. Un bon moyen pour le résident de rester proche des personnes qui comptent pour lui jusqu’à la fin de sa vie. 

Qu’apportent les soins palliatifs en EHPAD ? 

Grâce à la mise en place des soins palliatifs, le résident de l’EHPAD bénéficie d’une prise en charge qui correspond à son état et à sa maladie. Un tel accompagnement diffère considérablement des prestations dont bénéficient les autres résidents.  

De même, le lancement de la démarche palliative peut permettre à tout le monde, patient et famille, d’accepter le deuil à venir et de s’y préparer ensemble. 

Enfin, les soins de fin de vie sont aussi une manière de s’impliquer pour l’équipe de l’établissement, en donnant un peu plus de sens à son métier. Effectivement, les soignants d’un EHPAD vivent bien mieux le décès d’un résident si celui-ci se passe dans de bonnes conditions.