L’organisation des obsèques par la famille

A la perte d’un proche, il faut ensuite se consacrer à l’organisation de ses obsèques. Il n’est pas toujours facile de savoir comment s’y prendre. Pour vous guider, voici les principales informations à connaître. Quelle entreprise de pompes funèbres choisir ? Quel budget prévoir pour la totalité des funérailles du défunt ? Autant de questions à se poser et auxquelles il faut répondre.  

L’organisation des obsèques : les démarches au lendemain du décès 

Malheureusement, les heures qui suivent le décès d’un proche sont souvent mouvementées en termes d’obligations. Ainsi, à moins que le décès ait lieu à l’hôpital, il faut faire constater le décès en contactant un médecin. Ce dernier établit alors un certificat de décès, ce qui est indispensable pour pouvoir débuter l’organisation des obsèques. 

Toutefois, pour un accident ou un suicide, ce n’est pas un médecin qu’il faut contacter, mais le commissariat de police ou la gendarmerie. En effet, pour ces deux situations, la rédaction d’un procès-verbal est obligatoire. 

Une fois le certificat de décès obtenu, il faut se rendre rapidement à la mairie de la commune concernée pour y déposer une copie, à laquelle il faut également joindre une pièce d’identité et un exemplaire du livret de famille du défunt (ou sa propre pièce d’identité). En retour, la mairie donne plusieurs copies de l’acte de décès, ces copies étant nécessaire pour débuter le processus lié aux obsèques

Ensuite, vient le moment de choisir une entreprise de pompes funèbres, un service imposé par la loi, parmi celles qui se situent dans la commune où a eu lieu le décès. Avec leur soutien, l’organisation des obsèques peut commencer, de même qu’ils peuvent procéder à l’éventuel transport du corps si le défunt est décédé à son domicile. 

L’organisation des obsèques : les démarches dans les 48 heures après le décès 

Pour procéder à l’organisation des obsèques, il est primordial d’obtenir une autorisation d’inhumation ou de crémation de la mairie. En général, les pompes funèbres se chargent de cette obligation. 

De la même façon, pendant cette phase d’organisation des funérailles, il est nécessaire de se renseigner sur l’existence ou non d’un contrat obsèques, que le défunt aurait pu souscrire de son vivant. Pour cela, il peut être nécessaire de passer en revue ses papiers, voire de contacter son notaire ou sa banque. 

Enfin, il faut également décider d’une date pour l’inhumation ou la crémation, ainsi que pour la cérémonie funéraire. Ce processus doit intervenir dans les six jours qui suivent le décès. 

Quelques conseils pratiques à suivre

De manière générale, il vaut mieux ne pas se précipiter sur la première entreprise de pompes funèbres. En effet, il est tout à fait approprié de prendre un moment pour faire réaliser des devis, car les prix peuvent varier considérablement d’une entité à une autre. Bien sûr, la question du budget peut sembler anodine en de ces circonstances, mais est tout de même à prendre en compte. 

De la même façon, si le défunt décède dans un établissement de santé ou une maison de retraite, ces établissements peuvent être amenés à orienter leurs proches vers une entreprise de pompes funèbres avec laquelle ils sont partenaires.