Qui peut réaliser la toilette mortuaire

En cas de perte d’un proche, il est tout à fait normal de se questionner sur les diverses étapes de préparation des obsèques, et notamment sur les soins donnés au corps du défunt. Parmi eux, la toilette mortuaire est incontournable, puisqu’elle consiste à laver le défunt et à préserver sa « dignité » physique jusqu’au jour de la cérémonie funéraire. Pour comprendre comment se déroule la toilette mortuaire et les personnes en charge, voici quelques explications sur le sujet. 

Qui est en charge de la toilette mortuaire ?

La toilette mortuaire peut être réalisée par différentes personnes, selon le choix des proches et de la famille du défunt. Ainsi, il est tout à fait possible par exemple de s’en occuper soi-même, au domicile de la personne défunte. Toutefois, si c’était un choix courant il y a quelques décennies, il se fait plus rare aujourd’hui.  

De la même façon, lorsque le décès a lieu dans un établissement de santé ou une maison de retraite, les soignants peuvent aussi s’en charger (infirmier et aide-soignant). Également, vous pouvez confier cette tâche au thanatopracteur des pompes funèbres choisies, celui-ci ayant l’avantage d’être formé spécifiquement aux divers soins du corps, contrairement aux professionnels de la santé. 

Enfin, il est aussi possible passer par une chambre funéraire municipale, son personnel peut être amené à réaliser la toilette mortuaire. 

À quel moment s’effectue la toilette mortuaire ? 

Généralement, la toilette mortuaire intervient tout de suite après le décès du défunt. Il convient donc de ne pas la confondre avec les soins de conservation du corps, qui interviennent plus tard et qui le modifie pour le préserver plus longtemps. 

La toilette mortuaire est donc faite sur le lieu du décès de la personne, et tente de supprimer toutes les traces de maladie ou de traitement. Cela vaut par exemple pour les appareils respiratoires, les perfusions et tout autre matériel invasif.  

Le but de la toilette mortuaire n’est pas de retarder la décomposition du corps, mais bien seulement de rendre son aspect au défunt, de préférence aussi proche que possible de son état lorsqu’il était vivant.  

Si votre famille est d’une confession religieuse répondant à certains rites obligatoires, vous pouvez tout à fait préciser vos demandes aux professionnels en charge de la toilette mortuaire. Ils ont l’habitude que cette étape se déroule sous certaines conditions

Comment se déroule la toilette mortuaire ?

Pour comprendre comment se déroule une toilette mortuaire, voici les différents soins apportés au défunt. 

Tout d’abord, ses yeux sont fermés avec un coton, et son corps est replacé dans une position détendue et naturelle. La personne décédée est ensuite déshabillée et libérée des différents accessoires qui l’encombrent. Bijoux, lunettes, perfusion, pansements ou sonde urinaire, tout est retiré pour ne laisser aucune trace. 

Ensuite, les professionnels chargés de la toilette mortuaire lavent le corps et les cheveux de la personne. Si nécessaire, les plaies peuvent être recouvertes de pansements neufs ou être suturées par un médecin. Également, la mâchoire du défunt est maintenue fermée grâce à un tissu roulé sous le menton, et les orifices naturels du corps sont obstrués avec du coton. 

Pour finir, la chambre et les affaires du défunt sont soigneusement rangées et préparées, afin d’être données aux proches et à la famille.