Préparer des obsèques  l’hommage funéraire - Odella.fr

Si vous devez vous rendre à des obsèques et y prononcer un discours, il mieux vaut vous y prendre à l’avance. En effet, l’éloge funèbre est un point charnière de la cérémonie funéraire, puisqu’il provient généralement d’un proche ou d’un membre de la famille du défunt.  

Afin de respecter les traditions liées aux funérailles, et d’aborder ce moment délicat de la plus sereine des façons, voici quelques conseils pour préparer un hommage funéraire. 

Quelle personne est généralement destinée à prononcer un hommage funéraire ? 

Il n’y a pas de règles prédéfinies concernant l’hommage funéraire, et n’importe quelle personne proche du défunt peut tout à fait faire ce discours pendant la cérémonie. Néanmoins, comme il s’agit de rendre hommage au défunt, il est communément admis qu’un lien particulier doit avoir uni cette personne à celle qui est décédée. Pour cette raison, lors de funérailles, ce sont généralement les enfants, les petits enfants, les parents, les frères et sœurs ou les amis proches qui prononcent un éloge funèbre. 

Lorsque la demande ne vient pas de la famille elle-même, il est recommandé que le convive l’informe en avance, afin de préciser son souhait de faire un discours durant la cérémonie funéraire. Pour chaque personne qui aimait le défunt, l’enterrement est un dernier moment partagé, d’où la nécessité de ne pas brusquer ou surprendre l’entourage. 

Lorsqu’une personne ne se sent pas capable de prononcer un hommage funéraire, parce qu’elle est par exemple submergée par l’émotion, le maître de cérémonie, envoyé par les pompes funèbres, peut lire le discours à sa place. 

À quoi sert l’hommage funéraire lors des obsèques ? 

Prononcer un hommage funéraire lors des obsèques d’un défunt a vocation à honorer la mémoire de celui-ci. Par ce biais, la famille et les amis peuvent ainsi passer en revue la vie de la personne décédée, ainsi que ses qualités ou leurs souvenirs communs. L’éloge funèbre permet un moment de communion entre tous les convives, qui se rappellent alors du défunt avec émotion et compassion.  

Selon de nombreux psychologues, l’hommage funéraire est également important pour les proches qui le prononcent, puisqu’il les aiderait considérablement à commencer le travail de deuil. 

Comment préparer et rédiger l’hommage funéraire ? 

Là encore, il n’y a pas de règles à suivre pour préparer et rédiger un hommage funéraire. Toutefois, il convient de commencer par une introduction, durant laquelle il est possible de choisir une citation, un dicton ou même de raconter un souvenir avec le défunt. Ensuite, dans le corps de l’éloge, il est possible de développer sur la vie de la personne décédée, ses réussites, ses joies ou même ses peines, tout en joignant des anecdotes, des poèmes ou tout élément qui rappellerait la personnalité du défunt. Enfin, en conclusion, il a longtemps été de coutume de terminer par ses sentiments personnels, face à la perte de la personne décédée. 

Si vous manquez d’inspiration ou d’idées pour orienter votre discours, n’hésitez pas à passer en revue quelques photos ou vidéos de famille, qui vous mettront sans aucun doute sur la bonne voie. De même, discuter avec les différents membres de la famille peut permettre de raviver des souvenirs oubliés, mais qui pourraient servir pour votre hommage funéraire. 

À quel moment prononcer l’hommage funéraire pendant les obsèques ? 

Dans la religion catholique, la tradition veut que l’hommage funéraire soit prononcé pendant la cérémonie à l’église. Cependant, dans le cas d’une cérémonie civile, le discours peut intervenir au funérarium, au cimetière ou au crématorium.