Ma première crémation, comment ça se déroule ? - Odella.fr

 Depuis une décennie environ, la crémation gagne du terrain sur l’inhumation. En effet, de plus en plus de Français choisissent d’y avoir recours après leur décès. Malgré tout, le déroulement d’une crémation reste assez flou pour la majorité des personnes, surtout lorsque la famille d’un défunt y est confrontée pour la première fois.  

Alors, quelles sont les différentes étapes qui constituent la crémation d’un défunt ? Pour vous aider à y voir plus clair sur le sujet, faisons le point sur l’incinération funéraire et sur le déroulement d’une cérémonie dans un crématorium. 

Quel est le déroulement d’une cérémonie de crémation ? 

Pour commencer, le personnel du crématorium accueille la famille et chaque personne qui l’accompagne pour ce dernier hommage au défunt, peu importe qu’il y ait déjà eu une cérémonie religieuse ou civile auparavant.  

AU crématorium, quelques minutes avant la crémation, les proches du défunt sont amenés dans une salle où reposent le cercueil et le corps, afin de se réunir une dernière fois autour de l’être cher.  

Durant ce laps de temps, la famille peut choisir de passer de la musique, voire d’honorer d’autres volontés du défunt. De même, un temps de recueillement et de prière peut être observé autour du cercueil, sans oublier le traditionnel discours ou éloge funèbre des membres proches de la famille. 

Lorsque cette cérémonie est terminée, les professionnels du funéraire ou du crématorium viennent chercher le défunt, afin de l’emporter dans la salle de crémation. La famille peut suivre le processus d’incinération si elle le souhaite, via des écrans.  

Après l’incinération, la famille du défunt récupère les cendres directement au crématorium, par le biais d’une urne funéraire confiée à l’un des membres de la famille. 

Quelle est la durée de crémation ? 

Traditionnellement, l’incinération du cercueil et du corps du défunt dure environ deux heures, du début du processus à la remise des cendres. Si on ajoute le temps de la cérémonie qui précède la crémation, l’ensemble des obsèques au crématorium peut prendre entre trois et quatre heures. 

En fonction du type cercueil, la durée de crémation peut être amenée à diminuer considérablement, notamment lorsqu’il s’agit d’un cercueil en carton, beaucoup plus rapide à brûler que le bois massif. 

Que deviennent les cendres du défunt après la crémation ? 

Dès lors que les cendres du défunt sont remises à la famille, celle-ci ne peut pas faire ce qu’elle veut. En effet, le droit français régit strictement la dispersion des cendres, ainsi que leur inhumation. 

De manière générale, les cendres peuvent être dispersées partout dans la nature, hormis les lieux publics, ainsi que dans un jardin du souvenir, spécifiquement aménagé à cet effet dans la majorité des communes.  

Hormis la dispersion, la famille du défunt peut aussi opter pour l’inhumation de l’urne funéraire, que ce soit dans une sépulture familiale ou dans un columbarium. 

Enfin, l’urne funéraire peut aussi être scellée sur un monument funéraire adapté, à condition que celui-ci soit autorisé par la commune où se situe le cimetière. 

Contrairement aux cendres des animaux domestiques, la famille ne peut pas conserver les cendres d’un défunt à son domicile, et cela depuis la loi de décembre 2008, qui accorde aux cendres le même statut juridique que le corps de la personne décédée.