Choisir sa stèle de son vivant, comment ça marche ?

La stèle est un “monument monolithe”. Faite d’un seul bloc de pierre, la forme d’une stèle rappelle celle d’un obélisque, d’une petite colonne (cippe) ou d’une dalle. Elle est placée en position verticale et avec ou sans ornement, sculptures ou peintures, elle est gravée d’inscriptions commémoratives ou d’extraits de textes issus de nombreuses sources (bible, poèmes, citations, etc.). 

La stèle est-elle obligatoire ? 

Un monument funéraire, que ce soit une tombe ou un caveau, ne porte pas toujours de stèle.  

Dans le cas d’une tombe, le cercueil est placé à même la terre (obsèques musulmanes), alors que le caveau est bétonné par les professionnels de la marbrerie.  

Sur la tombe ou le caveau, la présence d’une stèle n’est pas obligatoire car la pierre tombale horizontale, sorte de dalle en granit le plus souvent ainsi qu’une plaque commémorative, peuvent suffire pour se recueillir et garder vivant le souvenir du défunt.  

Pourtant, au cours des siècles, la stèle nous a livré de nombreux secrets. La stèle votive et ses épigraphes ou la stèle avec une représentation figurée du défunt en dit parfois long sur la vie de l’époque et sur l’histoire du monde en général. 

Choisir sa stèle, les directives du cimetière ? 

Trois éléments composent les pierres tombales : la semelle, directement au contact de la terre, le soubassement afin de surélever le monument funéraire et la tombale qui vient recouvrir le soubassement. La présence du quatrième est au choix de la famille ou du défunt, c’est la stèle.  

En France, ce sont les communes qui donnent les directives d’agencement pour la création d’une sépulture dans leur cimetière. La marbrerie et les pompes funèbres sont au fait de ces obligations imposées dans le choix des modèles des monuments funéraires et peuvent vous guider : dimensions de la concession, dimensions de la stèle, matériau (granit, pierre), choix de la marbrerie, coloris du marbre, etc. 

Le choix de sa stèle se fait donc en respectant les “normes” du cimetière de destination.  

Choisir sa stèle de son vivant ! 

Choisir sa stèle de son vivant allège la liste des “choses à faire” après un décès et évite à sa famille le stress de faire le mauvais choix. Malgré cela, c’est une démarche compliquée pour beaucoup et les conseils des professionnels sont toujours les bienvenus. Basez-vous aussi sur les clauses de votre contrat d’assurance obsèques qui doit, au moins, porter une indication de prix, qui peut rapidement s’élever à quelques milliers d’euros. 

Le premier choix avant la stèle est celui de la pierre tombale qui se résume à la forme et au matériau. Pour des raisons de prix, le matériau le plus utilisé est le granit. Il offre un choix de coloris plus important que le marbre (noir, nuances de gris). Quant au choix de la forme de la pierre tombale, il semble encore plus simple. 

Après le choix de sa stèle, celui de la gravure ! 

Si vous avez choisi votre stèle il faut maintenant faire le choix de la gravure, qui entre aussi dans les compétences de la marbrerie et peut être gérée par l’intermédiaire des services des pompes funèbres. 

La gravure reprend logiquement le nom et le prénom du défunt, sa date de naissance et de décès. Dans la mesure où vous faites le choix d’une stèle, pourquoi ne pas aussi faire le choix d’y faire graver quelques lignes de texte personnalisé, d’y mettre un peu de couleur ou de l’orner d’une sculpture ou d’une photo ?  

Une des qualités de la gravure est sa lisibilité. Le choix de la police de gravure, du coloris des lettres et de leurs dimensions sont donc essentielles. Sur un granit ou un marbre gris foncé, la gravure doit être en blanc, argent ou or alors que pour un granit aux tons rosés, les coloris bordeaux et noir conviennent. 

Ne négligez pas le prix de la gravure car il peut être conséquent. Par exemple, une lettre colorée d’une hauteur de 3 cm, a un prix de 8 à 15 euros, en fonction de la localisation du cimetière. Donc, que ce soit pour les tarifs de la stèle ou ceux de la gravure, n’hésitez pas à demander un devis à la marbrerie ou à contacter plusieurs professionnels afin de comparer leurs devis. 

Si la tombe est prévue pour accueillir une urne (tombe cinéraire), le choix ne change pas les démarches, sauf si l’urne est déposée dans une tombe beaucoup plus petite, auquel cas les gravures seront adaptées à la taille de la stèle, normalement moins imposante.