L’assurance vie, les points à vérifier

Aujourd’hui, pour mettre ses enfants ou son conjoint à l’abri après notre décès, ou pour s’assurer un capital confortable à la retraite, la souscription d’un contrat d’assurance vie semble être la meilleure solution. S’il s’agit d’un placement à long terme, il est toutefois nécessaire de rester vigilant au moment de souscrire, pour s’assurer du rendement du contrat. Pour vous aider à mieux comprendre le sujet, voici les points importants à vérifier avant toute souscription à un contrat d’assurance vie, des frais de gestion et de versements aux modalités d’investissement des primes sur fonds en euros ou unités de compte. 

Définition du contrat d’assurance vie 

Bien que l’idée contraire soit bien ancrée dans l’esprit populaire, une assurance vie n’est pas uniquement perçue après un décès. Au contraire, il s’agit d’un placement financier à durée plus ou moins déterminée, qui permet de toucher une somme d’argent épargnée à long terme ou toute votre vie. A la retraite ou décédé au moment du versement, auquel cas celui-ci est effectué au bénéficiaire, un contrat d’assurance vie n’est ni plus ni moins qu’un contrat d’épargne, avec des dispositions particulières pour la transmission du capital après le décès. Plus avantageux qu’un plan d’épargne ou un livret bancaire en termes de fiscalité, le contrat d’assurance vie permet par exemple d’être exonéré d’impôts après la huitième année consécutive. 

Souscrire à un contrat d’assurance vie avec un rendement sur fonds en euros 

Un contrat d’assurance vie permet de faire fructifier son argent selon trois dispositifs :  

  • La gestion du fonds en euros ;  
  • La gestion en unités de compte ;  
  • Ou la gestion multi-supports, à la fois sur fonds en euros et en unités de compte.  

Si la gestion du fonds en euros est la formule la plus plébiscitée, de par la sécurité qu’elle apporte au souscripteur, il est essentiel de bien étudier son rendement avant de souscrire le contrat. 

En effet, en fonction de l’assureur (banque, mutuelle ou autre assurance), la performance du fonds en euros peut grandement varier pour un investissement d’une dizaine d’années. Renseignez-vous sur les effets à long terme du fonds en euros proposé, et assurez-vous de sa régularité. À titre d’exemple, le rendement moyen en France est en forte baisse depuis quelques années, puisqu’il était de 1.40 % en 2019, contre 2.5 % en 2014. 

Souscrire à un contrat d’assurance vie avec placements en unités de compte 

Pour pallier la chute du rendement du fonds en euros, il est courant de pencher en faveur de l’investissement sur unités de compte. Toutefois, il faut avoir à l’esprit qu’un tel placement représente des risques, même si la rémunération est souvent plus importante à l’arrivée. Afin de choisir vos unités de compte dans les meilleures conditions, assurez-vous que votre contrat d’assurance vie vous donne accès à une dizaine de supports, aussi bien en France que dans le monde entier. 

Les frais de gestion et de versements d’un contrat d’assurance vie 

Comme pour tous les contrats d’assurance, le contrat d’assurance vie implique des frais de versements et de gestion. À ce titre, il convient d’y prêter une attention particulière, puisqu’ils peuvent atteindre 5 % du montant versé chez certains assureurs. De la même façon, la gestion de contrat implique le paiement de frais annuels, qu’il convient de projeter sur toute la durée de l’investissement. Par conséquent, n’hésitez pas à solliciter plusieurs devis et estimations, avant de choisir l’assureur avec lequel conclure votre contrat d’assurance vie