L'assurance dépendance, qu'est-ce que c'est ?

Vous vous interrogez sur votre avenir et le cadre de vie dans lequel vous allez vieillir ? L’assurance dépendance est un excellent moyen de prévenir les possibles difficultés futures. Afin de faire face à une éventuelle perte d’autonomie, ces contrats sont de plus en plus plébiscités par les français. Pourtant, comme pour toute assurance au cours d’une vie, il est nécessaire d’en comprendre les caractéristiques avant d’y souscrire. Pour tout savoir sur l’assurance dépendance, le guide suivant peut être utile. 

Quel est le principe de l’assurance dépendance ? 

L’assurance dépendance est un contrat garantissant le versement d’une rente ou d’un capital si vous perdez en autonomie. De même, certaines formules prévoient le versement d’un capital « équipement », permettant de faire face aux dépenses du maintien à domicile. Peu importe la nature de la dépendance, physique ou psychique, le versement démarre dès que les actes de la vie quotidienne deviennent impossibles.  

Pour se nourrir, se laver ou même s’habiller, les frais engendrés par une aide extérieure sont donc compensés, intégralement ou partiellement, par l’assurance dépendance. Également, le coût de l’intégration d’une structure médicalisée en fin de vie peut être pris en charge. 

Attention néanmoins à la formulation de certains contrats, puisque 3 niveaux de dépendance sont généralement admis : la dépendance totale, la dépendance partielle et la dépendance légère. Selon la formule choisie, la prise en charge peut varier considérablement. 

À quel âge souscrire un contrat d’assurance dépendance ? 

Si certains contrats imposent un âge minimum ou maximum avant toute souscription, d‘autres ne prévoient aucune limite. De manière générale, afin de couvrir tous les besoins liés à la vieillesse, il est conseillé de souscrire cette assurance autour de 40 ans. Il faut également savoir que plus l’âge est avancé, plus le montant des cotisations augmente. 

Comment souscrire un contrat d’assurance dépendance ? 

La souscription à une assurance dépendance se fait grâce à différents moyens. Si elle peut faire l’objet d’un contrat individuel, elle peut tout aussi bien être incluse dans un contrat de prévoyance ou un contrat d’assurance vie avec option dépendance. 

Au-delà du contrat passé avec l’assureur, il est également demandé de remplir une déclaration de santé. Parfois, un questionnaire médical rempli par un médecin traitant peut aussi être exigé. Selon les réponses, l’assureur est en droit de refuser votre souscription, et en cas de fausses déclarations, le contrat devient automatiquement caduc. 

Quels sont les points à vérifier lors de la souscription d’une assurance dépendance ? 

Si vous souhaitez souscrire à un contrat d’assurance dépendance, il convient de rester vigilant sur certaines notions importantes. 

En premier lieu, la notion de dépendance prévue au contrat doit correspondre à vos attentes, tout comme le délai de carence et le délai de franchise. Par exemple, un assureur peut tout à fait imposer un délai de 3 ans entre la souscription du contrat et les éventuels besoins. Si cette durée n’est pas respectée, vous ne pouvez bénéficier d’aucune garantie, sauf éventuellement en cas d’accident. Également, le délai de franchise avant versement de votre rente est une information à connaître. En effet, certaines compagnies d’assurance peuvent mettre jusqu’à 180 jours pour enclencher le processus, une fois l’état de dépendance déclaré. 

Enfin, il ne faut pas hésiter à passer en revue les exclusions de garantie possibles, ainsi que le montant et les modalités d’indemnisation prévus par le contrat.