Prendre une assurance dépendance, pourquoi ?

Aujourd’hui, l’espérance de vie étant de plus en plus longue, par conséquent la dépendance devient l’affaire de tous. A cause d’une maladie, d’un accident, ou d’une perte d’autonomie à un certain âge, chaque personne peut prendre ses dispositions, notamment avec un contrat d’assurance dépendance. Pourtant, des prestations et garanties prévues au montant des cotisations, les détails de cette prévoyance sont souvent méconnus du public. Si tel est votre cas, voici un récapitulatif pour mieux comprendre les avantages de l’assurance dépendance

Qu’est-ce qu’une assurance dépendance ?

Un contrat d’assurance dépendance garantit à la personne qui souscrit une protection financière, en cas de perte d’autonomie et de dépendance avérée. Sous la forme d’une rente viagère ou d’un capital, l’assurance dépendance peut aussi contenir d’autres garanties selon le contrat signé.  

Un contrat d’assurance dépendance peut prendre différentes formes, à savoir celle d’un contrat individuel ou collectif, spécifiquement conclu pour la perte d’autonomie, ou un contrat de prévoyance général, voire un contrat d’assurance vie ou retraite, dont l’option dépendance n’est qu’une garantie annexe. 

De même, ces contrats distinguent différents degrés de dépendance, que les assureurs organisent selon une grille GIR. Ainsi, il est possible de n’être couvert que pour : 

  • Une dépendance légère, soit une GIR 5, où vous pouvez effectuer la majorité des actes de la vie quotidienne ; 
  • Une dépendance partielle, soit une GIR 3 et 4, où vous n’êtes plus en mesure d’effectuer seul la majorité des actes de la vie quotidienne ; 
  • Une dépendance totale, soit une GIR 1 et 2, où votre perte d’autonomie est généralisée, au point d’avoir besoin d’une tierce personne en continu. 

Il est donc essentiel de bien lire votre contrat d’assurance dépendance avant d’y apposer toute signature. 

Quels sont les avantages de l’assurance dépendance ?

Même si la France dispose d’un excellent système de santé, une perte d’autonomie entraîne des frais inévitables, peu importe le cas de figure dans lequel elle se présente. 

Si votre perte d’autonomie vous permet d’être maintenu à domicile, vous devrez probablement réaménager votre logement, afin que certains gestes de la vie quotidienne soient plus simples à effectuer. À ce titre, certaines clauses de votre contrat peuvent prévoir une aide financière. De la même façon, il est fort probable que vous deviez faire appel aux services de proches ou de professionnels, pour vous aider dans certaines tâches. Si des aides financières de l’État existent pour cette question, à l’image de l’APA, celles-ci peuvent ne pas couvrir la totalité du coût engendré, d’où la nécessité de soigner sa prévoyance dépendance. 

Si vous bénéficiez d’une place en hébergement spécialisé, l’assurance dépendance peut couvrir une partie, ou l’intégralité selon votre situation, des frais d’accueil habituellement à votre charge ou à celle de votre famille. Cette question est d’autant plus importante que le coût moyen d’un établissement de ce type est estimé entre 2 000 et 3 000 euros par mois. 

À partir de quel âge souscrire un contrat d’assurance dépendance ?

Peu importe votre âge, une perte d’autonomie peut intervenir à tout moment, par exemple après une maladie ou un accident. De ce fait, il n’existe pas vraiment d’âge recommandé pour la souscription d’un contrat d’assurance dépendance. Toutefois, si vous êtes soucieux du montant de vos cotisations et de l’ensemble des primes d’assurance que vous allez verser, il est conseillé de s’intéresser à votre prévoyance aux alentours de 45 à 50 ans. 

De manière générale, gardez à l’esprit que plus vous serez âgé au moment de la signature du contrat, plus le montant de vos cotisations sera important. Enfin, il faut savoir qu’à partir de 70 à 75 ans, la majorité des assureurs refuse toute souscription d’une assurance dépendance

Comment bien choisir un contrat d’assurance dépendance ?

En matière d’assurance, il est préférable de passer en revue les propositions de différentes assurances. Pour choisir le bon assureur, il convient donc que le contrat d’assurance dépendance contienne ces informations : 

  • Le détail du degré de dépendance pris en charge ; 
  • Le mode d’évaluation de l’état de dépendance, par le biais d’un médecin ou selon la grille d’évaluation de votre assureur ; 
  • Le délai de versement de la rente ou du capital, avec indication essentielle du délai de carence ; 
  • Le mode de versement, par le biais d’une rente mensuelle, d’un capital, ou d’un mélange des deux ; 
  • Les prestations annexes comprises au contrat, comme l’accompagnement psychologique ou l’aide aux démarches administratives.