Prendre une garantie dépendance - Odella.fr

 Afin d’anticiper votre perte d’autonomie et état de dépendance, vous cherchez peut-être à souscrire une assurance dépendance, pour couvrir les frais engendrés par une telle situation. Que ce soit pour dédommager une personne qui vient vous aider au quotidien, ou pour investir dans des aménagements du logement, prendre une garantie dépendance semble aujourd’hui judicieux, d’autant plus au regard de l’espérance de vie qui s’allonge. Toutefois, comme pour n’importe quel contrat d’assurance, il est préférable de connaître davantage ce contrat avant de souscrire une assurance dépendance. Pour mieux comprendre et signer un contrat en toute sérénité, voici les caractéristiques de cette prévoyance à connaître.  

Qu’est-ce que la dépendance selon les assurances ?

Selon le Code des assurances, la dépendance est « un état dans lequel se trouvent des personnes qui, pour des raisons liées au manque ou à la perte d’autonomie physique, psychique ou intellectuelle, ont besoin d’une assistance et/ou d’aides importantes, pour accomplir les actes courants de la vie ». Toutefois, il faut savoir que ces contrats de prévoyance distinguent différents degrés de dépendance, dont notamment la dépendance totale et la dépendance partielle.  

Dans le cas de la dépendance totale, la personne est incapable d’accomplir au moins quatre de ces cinq actes de la vie quotidienne : se lever, se déplacer, s’habiller, se nourrir et faire sa toilette. Quant au cas de dépendance partielle, il désigne le besoin d’aide pour trois des cinq actes de la vie quotidienne vus ci-dessus. 

Avec qui souscrire une garantie dépendance ?

Communément, on retrouve trois principaux acteurs dans l’assurance dépendance, à savoir les compagnies d’assurances (ainsi que les mutuelles et banques relevant du code des assurances), les mutuelles de santé soumises au code de la mutualité, et les institutions de prévoyance sous la législation du code de la sécurité sociale. 

Peu importe lequel de ces acteurs vous choisissez, il vous est possible de souscrire deux types de contrats : le contrat individuel et le contrat collectif. 

Le contrat individuel est un contrat signé sans intermédiaire entre vous et l’assureur. En d’autres termes, vous êtes le souscripteur direct de la garantie dépendance. Au contraire, le contrat collectif est souscrit pour vous par une entreprise, une association ou une mutuelle. Dans ce contexte, vous n’êtes que le bénéficiaire de l’assurance, et non plus le souscripteur. 

Si vous le souhaitez, il est tout à fait possible de cumuler ces deux contrats, afin d’améliorer le capital de la garantie dépendance. 

De la même façon, une assurance dépendance peut aussi faire partie des garanties d’un tout autre contrat, comme pour la majorité des contrats de prévoyance ou contrats d’assurance vie. En effet, ces derniers incluent presque toujours une garantie dépendance dans leurs prestations, même si le montant couvert par ce biais est souvent inférieur à celui d’un contrat dédié. 

Quels sont les points à vérifier avant de souscrire une assurance dépendance ?

Avant d’apposer sa signature sur un contrat d’assurance dépendance, il faut vérifier un certain nombre d’éléments. Pour commencer, passez en revue les délais de carence et de franchise proposés par l’assureur, surtout le dernier point, puisque c’est lui qui détermine en combien de jours la rente est perçue après que la dépendance ait été constatée. 

Également, assurez-vous que le contrat d’assurance contient une clause prévoyant le remboursement de vos cotisations, si la dépendance se déclare pendant le délai de carence. De la même façon, étudiez les exclusions de garantie, à cause desquelles vous pourriez ne pas être couvert par le contrat.