Qui décide du placement en EHPAD ?

L'entrée dans un Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes marque un grand changement dans la vie d'une personne.
Devenir résident d'EHPAD repose sur plusieurs paramètres et plusieurs acteurs essentiels. Cette décision doit être mûrement réfléchie et répondre à plusieurs conditions.

Pour quelles raisons une personne âgée intègre-t-elle un EHPAD ?

Dans un premier temps, il faut avoir à l'esprit qu'une entrée en EHPAD doit répondre à un besoin, un manque, chez la personne âgée.
Il s'agit ici d'envisager un déménagement sur le long terme dans une résidence médicalisée. Les raisons pour lesquelles une personne âgée peut entrer en EHPAD sont les suivantes :

  • Une dépendance importante : la perte d'autonomie de la personne âgée d'au moins 60 ans est avérée (GIR 1 à 4). Elle a besoin d'aide au quotidien pour les tâches essentielles à son bien-être et son confort ;
  • L'isolement : c'est un fléau chez les personnes âgées. En cas du décès du conjoint, de l'éloignement de la famille pour diverses raisons, une personne âgée peut se retrouver seule du jour au lendemain. Si elle recevait l'aide précieuse de ses proches, les voir s'en aller peut représenter une source d'angoisse importante et mettre en danger le senior ;
  • A l'inverse, une entrée en EHPAD peut permettre de se rapprocher de sa famille. Il n'y a pas besoin de rechercher une maison ou un appartement, le senior peut alors vivre tranquillement en EHPAD et recevoir des visites régulières de ses proches ;
  • L'insécurité : la personne âgée n'a plus véritablement conscience des risques qu'elle encourt en restant chez elle. Elle tombe ou se blesse de plus en plus souvent, laisse le gaz allumé ou oublie de fermer sa porte à clés, etc. Une entrée en EHPAD est donc essentielle pour garantir sa sécurité ;
  • Le logement de la personne âgée n'est plus compatible avec son état de santé et de dépendance : présence de marches, d'escaliers, salle de bains inadaptée, absence d'ascenseurs en immeuble, etc.
  • Aussi, intégrer un EHPAD peut tout simplement être une solution à court ou moyen terme lorsque la personne âgée enchaîne les hospitalisations, qu'elle est en convalescence, que ses aidants sont en congés (droit au répit).

La personne âgée décide d'entrer en EHPAD

D'abord, l'entrée en EHPAD doit, dans la mesure du possible, être le souhait de la personne âgée. Lorsque cette dernière dispose de toutes ses capacités cognitives, elle est en mesure de prendre des décisions pour son bien-être, sa santé, sa sécurité, dans son propre intérêt. Il peut même s'agir d'une démarche anticipée longtemps avant (dans le cas d'une maladie d'Alzheimer par exemple, récolter les souhaits de la personne âgée aux débuts des symptômes permet de respecter ses choix).

Aussi, si la personne âgée souhaite quitter son logement pour entrer en EHPAD, elle peut entreprendre seule ou avec sa famille les démarches. Nous vous conseillons d'accompagner votre parent âgé dans ces formalités, mais aussi dans la visite des EHPAD.
Il conviendra de monter un dossier et de demander une place en EHPAD.
L'avantage ici est que la personne âgée est totalement impliquée dans ce changement de vie. Elle peut alors choisir le meilleur établissement, celui dans lequel elle pense s'y sentir bien. Aidée de ses proches, elle peut effectuer des visites, prendre le temps de poser ses questions. De plus, lorsque la personne âgée est à l'initiative d'une telle demande, elle est apte à organiser au mieux son déménagement, vendre ses meubles si besoin ainsi que son logement, préparer son entrée en EHPAD. Financièrement, elle sait ce qu'il en est et décide du moment opportun. On ne choisit pas pour elle.

Les proches de la personne âgées décident de l'entrée en EHPAD

C'est sans doute l'une des décisions les plus difficiles à prendre pour son parent ou grand-parent : lui faire quitter son domicile pour intégrer un EHPAD.
Cela peut survenir lorsque la personne âgée ne dispose plus de toutes ses capacités mentales et physiques. L'objectif est ici de sécuriser son quotidien dans un environnement médicalisé adapté à ses besoins.
Aussi, il convient de noter que le consentement de la personne âgée est obligatoire pour son entrée en EHPAD (dans la mesure du possible). Si le senior est sous tutelle ou curatelle, ce sont ses tuteurs légaux qui ont alors cette responsabilité.

Cette décision n'est pas sans conséquence : il peut s'agir d'un choc pour la personne âgée, qui espère rester le plus longtemps possible dans son cocon familial. Nous vous invitons à préparer votre proche en amont pour éviter que l'annonce ne soit trop brutale et qu'il soit totalement réfractaire à l'idée d'entrer en EHPAD.

Aussi, incluez la personne âgée dans le choix de l'EHPAD, rassurez-la sur les avantages qu'elle en retirera : visites régulières, soins au quotidien, présences du personnel et des autres résidents, activités, localisation de l'EHPAD, etc. L'avis du médecin est aussi un point fort qui saura apaiser les craintes de la personne âgée.
L'idée est ici de ne pas lui faire sentir qu'elle ne contrôle plus son destin et qu'elle n'a plus le droit de choisir comment vivre sa vie.

L'entrée en EHPAD est donc une décision difficile à prendre. Celle-ci doit respecter tant que possible la volonté de la personne âgée et de son entourage. Aussi, c'est une solution à envisager lorsque la sécurité et la santé du senior ne sont plus garanties à son domicile.

(Crédit photo : istock)