L'hommage aux chanteurs disparus en octobre

Comme tous les mois, nous nous souvenons avec émotions de ces stars d'hier et d'aujourd'hui, décédées. En octobre, bon nombre de célébrités emblématiques ont perdu la vie. Retour sur leurs destins parfois tragiques, leur talent, et leur œuvres phares.

L'adieu à Piaf

Parmi les célébrités décédées un mois d'octobre, on se souvient notamment de La Môme, la chanteuse Edith Piaf. Née en 1915, la chanteuse, de son vrai nom Édith Giovanna Gassion, perd tragiquement la vie en 1963, d'une vie remplie d'addictions. Celle que l'on connaît pour avoir interprété La vie en rose, La Foule, ou encore l'Hymne à l'amour a rencontré le succès en France mais aussi à l'international. Son nom de scène lui vient d'ailleurs de Louis Leplée, mentor et ami de l'artiste. Il la surnomme Piaf en raison de sa petite taille, et de sa morphologie qui font d'elle une femme très menue. Victime d'un terrible chagrin d'amour suite au décès de son amant Marcel Cerdan (1916-1949), Edith Piaf tombe dans l'alcool et les médicaments. Elle meurt d'une hémorragie interne et d'une insuffisance hépatique à 47 ans. La chanteuse repose au cimetière du Père Lachaise.

L'hommage à Brel

Autre chanteur emblématique qui a perdu la vie en octobre : Jacques Brel.
La carrière de l'artiste commence dès 1957, lorsqu'il chante Quand on n'a que l'amour. Cette chanson remporte le Grand Prix de l'Académie Charles Cros. En 1958, son nouveau 33 tours Au printemps rencontre lui aussi le succès. En tournée à travers le monde entier, Jacques Brel séduit le public. À l'Olympia il s'agit même d'un véritable triomphe, confirmé par la sortie de son quatrième disque : La Valse à mille temps. Jacques Brel enchaîne alors les tournées, quelques 300 représentations par an. En 1961, on le retrouve dans Les BourgeoisLes paumés du petit matin ou encore Madeleine. En 1964, il chante Amsterdam. En 1975, Jacques Brel s'embarque pour un tour du monde en famille à bord de son bateau. Atteint d'un cancer des poumons, sa santé est fragilisée. Il s'installe alors aux Îles Marquises, qui lui inspireront son dernier album Les Marquises. Malheureusement, le cancer du chanteur s'amplifie. Il est victime d'une embolie pulmonaire en 1978, qui le mène à sa mort. 

L'aurevoir à Georges Brassens

Georges Brassens naît en 1921 à Sète.  Sa jeunesse est marquée par la musique, pour laquelle il se passionne très vite. Il tient son inspiration de Tino Rossi, Ray Ventura, Mireille et Charles Trenet. Georges Brassens n'est pas un élève modèle. Le jeune homme commence à s'intéresser vivement à la poésie. Durant ses jeunes années, Georges Brassens se fait remarquer pour ses frasques. Ses parents l'envoient donc sur Paris pour mettre fin aux rumeurs. Sa tante parisienne a un piano, qui éveille alors la curiosité du jeune homme. En 1952, Georges Brassens chante Le gorille, et La mauvaise réputation. En 1952, il chante Les Amoureux Des Bancs Publics. Georges Brassens s'impose alors comme un chanteur simple, sans artifices, accompagné de sa guitare et d'une contrebasse. Georges Brassens connaît le succès grâce à plusieurs chansons phares telles que Le Parapluie (1952), Il n'y a pas d'amour heureux (1953), La première fille, Les sabots d'Hélène, Une jolie fleur (1954), La non demande en mariage (1966), Bécassine (1969), Les passantes (1972). Georges Brassens est atteint d'un trouble : la maladie de Pica. Ce besoin d'ingérer des choses non comestibles : cailloux, clous...Un cancer colorectal lui ôte la vie alors qu'il n'a que 60 ans.

Goodbye Janis Joplin

Janis Joplin grandit dans une famille modeste texane. Elle est entourée d'une petite soeur Laure, et d'un petit frère Michael.

A la fin des années 60, Janis Joplin intègre groupe The Big Brother and the Holding Company. Avec eux, elle enregistre par exemple un concert qui sera ensuite intégré à l'album Cheap Thrills (Summertime, Piece of my Heart...). Tous les membres du groupe vivent ensemble dans une grande maison californienne. Janis Joplin retombe dans l'alcool et la drogue. En 1967, l'un des plus grands concerts de Janis Joplin a lieu : le Mantra-Rock Dance. Avec les Big Brothers, Janis Joplin se produit un peu partout aux Etats-Unis. La consécration arrive la même année lorsque le groupe interprète Ball and Chain. Les succès s'enchaînent avec Down on MeBye Bye BabyCall On Me et Coo Coo. En 1969, Janis Joplin quitte le groupe et en fonde un nouveau : Kozmic Blues Band. Là encore, l'artiste séduit les foules. Les concerts sont fabuleux, enregistrés, mouvementés. Par la suite, Janis Joplin enchaîne les apparitions à la télévision. Toutefois, les addictions de Joplin jouent sur sa carrière. A la fin de l'année 1969, le groupe est dissout. En 1970, Janis Joplin fonde Full Tilt Boogie Band. Bien accueilli, il fait les têtes d'affiche des grands festivals. Même si l'addiction de Joplin à l'alcool ne fait que croître, ses performances sont considérées comme les meilleures de sa carrière à cette époque. En octobre 1970, en plein enregistrement de Pearl, Janis Joplin est victime d'une overdose à l'héroïne. Retrouvée morte dans sa chambre d'hôtel, elle sera crématisée. Ses cendres sont jetées du haut d'un avion en plein océan Pacifique.  L'artiste rejoint les autres membres du Club des 27, tous décédés à l'âge de 27 ans. Elle perd la vie deux semaines après Jimi Hendrix.

(Crédit photo : istock)