journée internationale des personnes âgées

Depuis plus de trente ans, les personnes âgées sont mises à l'honneur chaque 1er octobre. Cette année encore, c'est l'occasion de rendre hommage à nos aînés en s'informant sur leurs conditions de vie, leur place dans la société, leurs différents maux, pour agir. En effet, la population mondiale voit son espérance de vie croître à tel point que l'on estime qu'en France, en 2050, 22,3 millions de personnes auront plus de 60 ans. En 2020, selon l'INSEE, cette tranche d'âge comptabilise 13 748 120 personnes. A quoi sert donc cette journée internationale des personnes âgées ? Quels sont les combats à mener ? Tour d'horizon.

Les origines de la journée internationale des personnes âgées

La fin du XXème siècle est marquée par divers engagements en faveur des personnes âgées. Déjà en 1982, l'Assemblée mondiale sur le vieillissement et l'Assemblée générale des Nations Unies adoptent le Plan d'action international de Vienne sur le vieillissement.

Après cela, l'Assemblée générale des Nations Unies lance alors le 14 décembre 1990, une journée internationale des personnes âgées célébrée chaque 1er octobre (résolution 45/106).

L'année suivante, les Principes des Nations Unies pour les personnes âgées sont adoptés dans le cadre de la résolution 46/91.
En 2002, le Plan d'action international de Madrid sur le vieillissement vient s'ajouter à la liste des actions menées pour la population âgée de plus de 60 ans.

Une population vieillissante

Pourquoi tant d'engagements en faveur des personnes âgées à la fin du XXème siècle ? Il faut savoir qu'en l'espace de 60 ans seulement, l'espérance de vie mondiale a fortement augmenté pour passer de 46 ans en 1950, à 68 ans en 2010. Cela a donc pour impact le fait que la population compte de plus en plus de personnes âgées de plus de 60 ans.

Autant de personnes qu'il convient de gérer au quotidien : vie sociale, vie professionnelle, santé, avenir.
Le monde entier doit donc se tenir prêt à offrir de bonnes conditions de vie à cette population vieillissante mais doit aussi envisager de se redéployer dans certains domaines.

En effet, on estime que la population mondiale de plus de 60 ans est amené à exploser ces prochaines années. En 2050, les prédictions indiquent qu'il y aura sur Terre 1,5 milliards de personnes âgées, principalement en Asie du Sud-est et en Afrique du Nord, ou la croissance sera rapide.

La nécessité de se préoccuper de nos aînés

La population vieillissante est au cœur de toutes les préoccupations. Il est en effet essentiel d'envisager une société adaptée à tous les âges. Ainsi, cette journée du 1er octobre est l'occasion de mettre en lumière les personnes âgées, leur contribution pour la société mais aussi leurs conditions de vie.
C'est un fait, nos aînés souffrent de l'isolement, d'autant plus en cette période de pandémie mondiale. Face au temps qui passe, les personnes âgées sont également touchées par les maladies liées au vieillissement.
Aussi, la population est amenée à travailler jusqu'à plus de 60 ans, il convient donc pour les entreprises de proposer des postes adaptés aux personnes de cette tranche d'âge mais aussi d'appréhender les différentes techniques, méthodes de travail en fonction de leur âge.

Tout au long de la journée, des activités sont mises en place pour informer le plus grand nombre sur la vie de nos aînés, pour mieux les comprendre, les aider et les soutenir au quotidien. Certaines associations telles que Les Petits Frères des Pauvres luttent particulièrement contre l'isolement des personnes âgées. Une étude menée par l'association, en lien avec le CSA (2017) indique qu'une personne âgée sur quatre se retrouve isolée socialement. Les conséquences sont nombreuses et négatives pour le senior qui voit sa santé faiblir et son moral en berne.


En ce 1er octobre 2021, mettons donc les personnes âgées à l'honneur. Prenons conscience de leur rôle dans la société pour mieux les intégrer et leur donner l'occasion de s'épanouir sur le long terme, sans crainte d'être mis de côté.

(Crédit photo : iStock)