L'année 2021 a été marquée par la disparition de grandes personnalités en France mais aussi à l'international. Afin de faire vivre leur souvenir, nous souhaitons leur rendre hommage à travers cet article. As de la chanson, personnage politique emblématique, comédien hors pair... Leurs talents sont variés. Qui sont ces célébrités décédées en 2021 ? Décryptage.

Le Prince Philip

C'est un décès qui a secoué le monde entier en avril 2021. Le 9 avril 2021, à quelques semaines seulement de son centième anniversaire, le Prince Philip s'est éteint. Windsor avait indiqué que le Duc d'Edimbourg souffrait de problèmes cardiaques depuis quelques mois. En mars 2021, il est opéré du cœur suite à une longue hospitalisation. De son vivant, on se souvient de son humour, de sa prestance et de sa faculté à toujours rester en retrait par rapport à son épouse, la Reine Elisabeth II. Jusqu'en 2017, année durant laquelle il annonce se retirer de la vie publique, le prince consort soutient la Reine d'Angleterre dans toutes ses obligations. Il l'accompagne lors d'événements officiels, de diners, de cérémonies. Prince Philip s'est aussi montré très volontaire et impliqué dans diverses causes : il est engagé dans la protection de l'environnement. Il est d'ailleurs le fondateur et le premier président de WWF-Royaume-Uni de 1961 à 1982. Il s'engage ensuite auprès de WWF international dans le cadre du Fonds mondial pour la nature, pendant 15 ans.

Enfin, il faut rappeler qu'avant d'être prince consort, Philip Mountbatten était membre de la Royal Navy, et cela, dès 1939. Il s'y distingue d'ailleurs comme le meilleur cadet de sa promotion. En 1942, fort de son expérience militaire, il devient le plus jeune officier en second de la Royal Navy. Il termine par atteindre le grade d'Amiral en 1953. En 2011, il est également nommé "Lord-grand-amiral" pour son rôle de colonel en chef honoraire de six unités canadiennes. 

Patrick Juvet

Retour en France avec une disparition tout aussi marquante. Patrick Juvet, roi du disco, perd la vie à l'âge de 70 à Barcelone.

Originaire d'une famille suisse, Patrick Juvet grandit auprès d'un frère et d'une sœur, Son père est vendeur de radios et de télévisions tandis que sa mère est une femme politique et engagée à la Croix-Rouge. 

A 21 ans, Patrick Juvet quitte la Suisse et part à la conquête de la capitale française, accompagné de Pascal Maignant. Ce dernier a de grands projets pour le chanteur compositeur. Les deux compagnons finissent parrencontrer Eddie Barclay qui produit Romantiques pas morts (1971) et La musica (1972) pour Patrick Juvet. Fort de ce succès, le chanteur compose pour Claude François l'un de ses grands titres : Le lundi au soleil. En 1973, il participe au concours de l'Eurovision, pour lequel il termine 12e sur 17 pays. Dès les années 1975, après avoir propulsé Daniel Balavoine sur le devant de la scène, Patrick Juvet rencontre Jean-Michel Jarre, qui produit son plus grand succès : Où sont les femmes ? En 1978, le chanteur part à la conquête des Etats-Unis où il enregistre quelques titres phares : Lady Nightou encore I love America. Les années 1990 marquent le déclin de la carrière de Patrick Juvet qui plonge alors dans la drogue et l'alcool, souffrant d'une grosse dépression.
Dans les années 2000, il compose quelques titres et intègre même en 2008 la troupe de l'Âge tendre : la tournée des idoles.

Yves Rénier

Restons en France pour évoquer la disparition d'un acteur français : Yves Rénier. Le 24 avril 2021, l'interprète du commissaire Moulin à la télévision, s'éteint des suites d'une crise cardiaque, à l'âge de 78 ans.
C'est à 19 ans seulement que l'acteur joue son premier rôle dans le Comte de Monte Cristo, film italien réalisé par Claude Autant-Lara en 1961. Mais c'est en 1976 que la carrière d'Yves Rénier prend un tournant sans précédent. Le public français le suit dans les aventures du Commissaire Moulin, de Paul Andréota et Claude Boissol. Jusqu'en 2008, Rénier enquête sur des crimes à la télévision et ravit le cœur des téléspectateurs. Une fois à la production de la série dans les années 90, il y donne la réplique à de nombreuses stars dont Johnny Hallyday.
En 2005, on le retrouve dans la saga de l'été Dolmen, aux côtés d'Ingrid Chauvin, s'inspirant alors des légendes bretonnes.
En 2018, il réalise le film Jacqueline Sauvage : c'était lui ou moi, basé sur l'histoire vraie. Muriel Robin y interprète le rôle principal.

Bernard Noël

C'est le 13 avril 2021 que Bernard Noël, écrivain, décède. A 90 ans, Bernard Noël est à ce jour considéré comme l'un des plus grands poètes contemporains de notre époque. En effet, il débute dans l'écriture en 1958, avec la parution de son premier recueil Extraits du corps. En 1967, on le retrouve avec La Face de silence, pour laquelle il sera récompensé du prix Antonin-Artaud la même année.
Quelques années plus tard, il s'attaque à la rédaction de plusieurs dictionnaires pour l'éditeur Laffont-Bompiani. Ensuite, en 1967, il devient directeur littéraire des éditions Delpires pour trois ans.
En 1988 son expérience grandit encore lorsqu'il prend la tête de la collection "Textes" des éditions Flammarion.
Mais c'est dans la poésie que Bernard Noël brille. Ce dernier est même reconnu pour son talent par les grands noms tels que Louis Aragon, André Pieyre de Mandiargues, Yves Bonnefoy, etc.
Bernard Noël est à l'origine du concept de la "sensure", en complémentarité avec la "censure". Pour lui, la sensure n'est autre que la privation de sens, du sens des mots. C'est la base même de sa critique du capitalisme, qui joue de sensure pour évoluer dans la société. 
Bernard Noël est récompensé de 8 prix tout au long de sa vie, principalement pour les poèmes qu'il rédige.

(Crédit photo : iStock)