honorer la mémoire d'un être cher

Un proche disparaît, un monde s'effondre. A l'approche des obsèques, une angoisse naît alors : comment surmonter la perte de cet être cher ? Comment vivre avec son absence ? Comment, une fois la cérémonie des funérailles passée, ne pas l'oublier ?
Malgré le temps qui passe, des solutions positives, pleines d'espoir existent pour honorer la mémoire d'un défunt. Explications.

Planter un arbre de vie pour votre défunt

Souvent, planter un arbre est une démarche effectuée à la naissance d'un enfant. Mais cela peut être fait lorsque l'on perd un être cher. Cela s'appelle "l'arbre de vie".

Plusieurs types d'arbres ont des significations différentes :

  • Le cyprès : symbole d'immortalité.
  • L'olivier : symbole de vie et de longévité.
  • L'acacia : symbole de renaissance et d'immortalité, arbre aux représentations positives, pleines de tendresse.
  • Le frêne : symbolise la sagesse, la féminité et l'immortalité.
  • Le chêne : symbolise la longévité, la force.

Vous pouvez dès lors planter un arbre le jour des obsèques de votre défunt. Ce processus peut même faire l'objet d'une petite cérémonie familiale, dans le jardin, avec quelques bougies, quelques photos ici et là. Planter un arbre, c'est entrevoir un renouveau, une nouvelle étape de vie. Le voir grandir, devoir en prendre soin, permettent tout simplement de ne pas oublier l'être cher disparu. Les arbres sont chargés d'énergie et permettent de retrouver une certaine sérénité.
C'est aussi une manière écologique et tendre de lui rendre hommage et d'honorer sa mémoire en gardant un œil sur lui, au quotidien.
Aux dates anniversaires, vous pouvez tout à fait y accrocher quelques messages en famille, les lire les uns après les autres. Des lâcher de ballons, de lanternes écologiques peuvent être organisés.

Le concept d'arbre de vie peut se concrétiser plus simplement par des fleurs, des arbres fruitiers chers au cœur du défunt, une plante particulière. L'essentiel est de se concentrer sur un être végétal, à l'image de l'affection portée au défunt.

Un espace commémoratif en ligne

Les réseaux sociaux ont envahi nos quotidiens depuis les années 2000. Même si beaucoup d'aspects sont critiqués, ils n'en demeurent pas moins un moyen intelligent et efficace de garder le contact avec ses proches. Le 2.0 nous permet aujourd'hui de créer en ligne, des espaces commémoratifs pour les défunts. A quoi cela-sert-il ? Qu'importe le lieu où vous vous trouvez, vous pouvez laisser une pensée à votre proche sur une page internet dédiée. Les membres du cercle familial et amical du défunt pourront alors découvrir les messages, faire vivre la page, se rappeler de bons souvenirs, partager quelques anecdotes vécues avec la personne disparue, laisser un message d'hommage à l'anniversaire du décès.
Cet espace commémoratif permet d'honorer le souvenir du défunt, avec tendresse. Cet hommage permet également aux proches principaux de ne pas vivre les obsèques comme un choc. Beaucoup de personnes les vivent très mal car une fois terminées, les hommages se veulent moins nombreux, le cours de la vie reprend, et l'idée même de poursuivre son quotidien avec l'absence de l'être cher est difficile à supporter. Créer des pages commémoratives est un recours utile au deuil, afin que ce processus naturel d'acceptation soit plus serein, moins brutal.

Ecrire les mémoires de la famille

Le temps passe mais les écrits restent. Les mémoires de famille en sont la preuve. A la perte d'un être cher, la volonté de voir son parcours de vie inscrit sur le papier est forte chez certaines familles.

Il n'est pas rare de rencontrer un fils voulant conter dans les pages d'un livre, la vie de son père décédé il y a quelques années. Ce travail d'investigation, de recueil d'informations est un moyen de traverser les étapes du deuil plus facilement. En effet, les mémoires nécessitent de se replonger dans les souvenirs, de parcourir les vieux albums photos de famille, de retracer son arbre généalogique.
Les mémoires représentent un don aux générations suivantes, une source d'informations historiques inestimable. En savoir plus sur les conditions de vie des grands-parents, en pleine guerre. Connaître la jeunesse de ses parents à l'époque Yéyé. Ce qu'était la vie avant les nouvelles technologies. En savoir plus sur les mariages de l'époque, les droits auxquels nous pouvons prétendre aujourd'hui mais qui ont nécessité de grands et longs combats pour être acquis.
Pas le biais des mémoires, chaque membre de la famille peut alors être honoré : sa vie de famille, sa jeunesse, sa carrière, la fin de sa vie. Cet hommage peut être ponctué de souvenirs de tierces personnes, de témoignages d'affection. De nombreuses sociétés permettent aujourd'hui l'impression de vos mémoires à faible coût, en auto-édition. Un excellent cadeau à offrir aux membres de la famille en deuil, pour leur rappeler combien leur présence compte à chaque instant.

(Crédit photo : istock)