L'âge avançant, certaines tâches du quotidien peuvent devenir de plus en plus difficiles à réaliser. Les aides à domiciles sont le bon compromis pour nos aînés encore suffisamment indépendants pour vivre chez eux, mais ayant besoin d'une petite assistance personnalisée. Retour en détails sur ce métier aux multiples facettes.

Aide à domicile : un soutien dans les tâches quotidiennes

Une aide à domicile endosse plusieurs casquettes lorsqu'elle démarre sa journée auprès d'une personnes fragile et plus particulièrement d'un senior.

En fonction du temps passé chez la personne âgée, l'aide à domicile va s'occuper de l'intérieur de l'habitation. Ainsi il ou elle s'occupera :

  • Du ménage (les poussières, le nettoyage des sols et des vitres, de la cuisine, de la salle de bains etc.)
  • De quelques petits travaux (bricolage, changement d'ampoule, de piles...)
  • Du repassage, des machines, du linge à étendre, des draps du lit à changer...

L'hygiène d'une personne âgée doit être irréprochable et cela passe avant tout par son lieu de vie. L'aide à domicile veillera donc à aérer le domicile, à prendre en charge les tâches ménagères devenues parfois dangereuses pour les seniors (les vitres par exemple).

L'aide à domicile est aussi un véritable soutien dans d'autres tâches quotidiennes :

  • Les repas (aller faire les courses, les ranger, vérifier les dates de péremption des produits déjà présents, faire le tri, aider la personne âgée à préparer son repas ou le lui préparer, le lui faire manger)
  • Les petites courses du quotidien : se rendre chez le boucher, aller à la boulangerie ou à la pharmacie, l'accompagner chez le docteur ou préparer la personne âgée à la visite même du docteur à domicile.
  • Les balades : la personne âgée à besoin de se dégourdir les jambes, ne serait-ce que pour garder une mobilité suffisante. Prendre l'air, faire quelques allées et venues dans le jardin, aller au parc ou à la bibliothèque... Ces moments mettent le senior en confiance et lui permettent de profiter un peu de sa mobilité sans prendre de risque.

L'aide à domicile : au plus près des personnes âgées

L'aide à domicile ne se charge pas seulement des tâches ménagères quotidiennes. Ce professionnel intervient aussi dans l'intimité même du senior lorsqu'il ne le peut plus. Ainsi, à la liste des interventions ci-dessus s'ajoutent celles-ci :

  • Le lever et le coucher : certaines personnes âgées ont besoin d'aide dès les premiers rayons du soleil. Elles doivent attendre la venue de l'aide à domicile, qui les sortira du lit en toute sécurité. Pouvant intervenir plusieurs fois par jour, l'aide à domicile peut revenir le soir pour mettre le senior au lit et activer les barrières de sécurité pour éviter le risque de chutes.
  • L'hygiène des seniors : les aider à se laver, leur donner une douche, les raser (pour les hommes), les coiffer. Cela permet aussi à l'aide à domicile de vérifier que la personne âgée ne s'est pas blessée ou qu'elle ne semble pas en mauvaise santé (maigreur extrême, élément suspect sur le corps...).
  • Les aides à domicile aident les seniors à se rendre aux commodités dans le cas où ces derniers auraient une mobilité réduite. Parfois même, ces professionnels changent les personnes âgées lorsqu'elles ont des protections spécifiques pour incontinence.
  • L'habillement : parfois difficile quand la mobilité disparaît. Les aides à domicile aident les personnes âgées à se vêtir, à s'habiller suffisamment chaudement en hiver, à bien mettre à disposition chapeau, lunettes en été, les aider à enfiler chaussettes et chaussures. Les professionnels peuvent ainsi établir la liste des besoins des seniors : demander à la famille de racheter des vêtements, changer la taille de ces derniers, les rafistoler etc.

Ces quelques gestes du quotidien semblent automatiques dans la vie de tous les jours, mais lorsque la mobilité est réduite, l'intervention d'une tierce personne de confiance est obligatoire. L'aide à domicile a aussi pour vocation de soutenir psychologiquement son patient :

  • en lui faisant la conversation ;
  • en lui lisant le journal ou un livre ;
  • en jouant avec elle à des jeux de société ;
  • en lui l'aidant à appeler sa famille, ou à faire des recherches sur internet,
  • en l'aidant à remplir les papiers administratifs.

Quelles sont les qualités requises pour devenir aide à domicile ?

L'aide à domicile est, comme évoqué tout au long de cet article, en contact direct et intime avec la personne âgée. C'est une personne sur qui repose le quotidien de la personne fragile.
Il faut donc qu'elle soit :

  • Une personne de confiance. En effet, l'aide à domicile vient chez la personne âgée. Cette dernière doit pouvoir lui faire confiance les yeux fermés. Savoir qu'elle ne lui volera rien (grosse crainte des séniors mais aussi de la famille). Elle doit aussi pouvoir se sentir suffisamment à l'aise pour la laisser gérer son hygiène.
  • Une personne douce et patiente : s'adapter au rythme de la personne âgée, lui parler calmement, pouvoir répéter quand l'ouïe défaille, l'écouter avec bienveillance et compréhension. Il faut aussi manier la personne âgée avec douceur, car celle-ci est plus fragile qu'avant. Le contact physique est délicat car la personne âgée peut se sentir honteuse, perdant toute sa dignité de devoir se faire toiletter.
  • Une personne empathique : justement car l'aide à domicile doit être dans un état d'esprit de compréhension du senior. Fragile, parfois isolé et triste, honteux d'être réduit à être habillé et/ou lavé, fatigué de ne plus pouvoir faire ce qu'il veut, inquiet pour sa santé.
  • Une personne respectueuse : l'aide à domicile est immergée dans le quotidien de son patient. Elle doit respecter les volontés du senior, sa façon de vivre, d'être, ses habitudes, ses besoins relationnels. L'aide à domicile n'arrive pas en position de conquérant face à une personne fragile.
  • Une personne polyvalente et efficace : ce métier est difficile car il mixe opérationnel et relationnel. En une heure de temps, les tâches principales doivent être effectuées sans léser le patient qui attend parfois avec impatience la venue de son aide à domicile pour échanger.
  • Une personne ponctuelle et organisée : l'aide à domicile devra passer d'un foyer à un autre. Comme tout service à la personne, il est indispensable de faire preuve de ponctualité et d'organisation pour optimiser le temps et être fiable. Les seniors comptent sur ces aides.

Comment devenir aide à domicile ?

Devenir aide à domicile est possible de différentes manières. Toutefois, il est conseillé d'être au minimum titulaire d'un BEP ou d'un CAP dans le domaine sanitaire et social. Voici la liste des formations adaptées au métier d'aide à domicile :

  • BEP Carrières Sanitaires et Sociales (deux ans de formation) ;
  • BEPA Services spécialité services aux personnes (deux ans de formation) ;
  • CAPA Services en milieu rural (deux ans de formation) ;
  • Bac pro ASSP (Accompagnement Soins et Service à la Personne, option « A domicile » / trois ans de formation) ;
  • Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale (DE AVS / Alternance de 9 12 mois) ;
  • Titre assistant de vie aux familles. (Formation ou Validation d'Acquis(VAE)).

A savoir également : le métier d'aide à domicile intervient en complémentarité d'autres prestations sociales comme les infirmiers à domicile, les portages de repas, etc. Les perspectives d'évolution sont donc multiples.

(Crédit photo : istock)