Désormais connue sous l'appellation "Mon espace santé", la nouvelle application du Ministère de la Santé aidé d'Ameli lancée début 2022 digitalise le traditionnel carnet de santé papier délivré à la naissance. S'imposant alors comme le carnet de santé interactif des Français, quel est le fonctionnement de cette plateforme sécurisée et personnelle ? Quels sont les avantages de son utilisation ? Quels sont, toutefois, les limites de ce concept, quand on pense notamment aux personnes âgées non adeptes des nouvelles technologies ? Tour d'horizon.

Mon espace santé, la modernisation du DMP

Mon espace santé semble faire suite au Dossier Médical Partagé pour lequel les Français avaient été amenés, dès 2011, à créer leur compte en ligne. Il s'agissait déjà à cette époque d'un carnet de santé numérique permettant à l'Assuré d'y ajouter les documents médicaux de son choix voire même d'en retirer selon ses envies. Ainsi, en totale autonomie, chaque Français avait le contrôle de ce carnet de santé en ligne, décidait des professionnels pouvant y accéder. Cette démarche fonctionnait sur la base du volontariat, sans aucune obligation. Les personnes assurées auprès de l'Assurance maladie pouvaient prétendre à ce service.

En 2022, Mon espace santé fait son apparition sur le territoire national. Dès lors, il s'agit de prolonger le rayonnement du Dossier Médical Partagé. Les DMP créés avant le 1er juillet 2021 seront automatiquement transférés sur l'espace santé en ligne. D'ailleurs, depuis cette date, il n'est plus possible de créer un DMP.

Mon espace santé, définition et sécurité

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, indiquait alors que l'espace santé permet de " mettre le patient au centre de son parcours de soin ". A l'instar du Dossier Médical Partagé, Mon espace santé permet aux près de 70 millions d'Assurés de disposer d'un espace de stockage en ligne, totalement personnalisé et sécurisé. Cet espace interactif est donc entièrement dédié aux données médicales des Français, qu'ils peuvent partager avec les professionnels de santé de leur choix, s'ils le souhaitent.

Aussi, il est important de noter que le serveur de stockage des données médicales, hautement confidentielles et sensibles, est localisé en France. Les règles de respect des données personnels de chaque Français sont appliquées, conformément aux exigences de la CNIL, la CNAM et de l'état.

Mon espace santé est une plateforme multisupport, adaptée au téléphone, à la tablette mais aussi à votre ordinateur. Il est donc facile de l'utiliser depuis n'importe quelle technologie.

Mon espace santé : une obligation ?

Les soins sont de l'ordre de la vie privée. D'ailleurs, le secret médical est au centre de toutes les attentions concernant cette application. Celle-ci n'a rien d'obligatoire. Les Français reçoivent une lettre d'information leur indiquant la mise à disposition de leur espace santé personnalisé. S'ils souhaitent l'utiliser, ils peuvent se connecter sur monespacesante.fr et activer leur compte. De la même manière, ils peuvent s'y opposer en se connectant également sur la plateforme et indiquer leur refus de création du carnet de santé virtuel. Dans les deux cas, l'Assuré devra utiliser le code provisoire inscrit sur la lettre d'information reçue par voie postale ou courriel, et se munir de sa carte vitale pour inscrire son numéro d'assuré.

Aussi, une fois votre portail interactif créé, vous serez en mesure de choisir librement les spécialistes qui pourront avoir accès à cet espace sécurisé. Vous restez donc juge de ce que vous souhaitez communiquer ou non.

Les quatre services de l'application

Mon espace santé permet d'accéder à quatre grands services que sont :

  • Le dossier médical partage (DMP) : c'est l'espace dédié à vos documents médicaux (ordonnance, résultats d'analyse/d'examen, prescriptions particulières). Vous donnez accès à ce DMP, uniquement aux professionnels de votre choix.
  • Un agenda de santé : à la manière de Doctolib, cette application vous permettra de noter tous vos rendez-vous médicaux, mais aussi d'avoir un historique de ces derniers. Des rappels vous seront envoyés pour ne pas les rater et vous informer de certaines préconisations nécessaires au rendez-vous. Aussi, vous serez averti des rappels de vaccin ou d'examens importants à passer.
  • Une messagerie sécurisée : vous y recevrez des mails de professionnels, ou des informations santé essentielle.
  • Des applications santé utiles : à télécharger directement sur votre ordinateur, votre téléphone ou votre tablette. Ces applications vous permettent d'être un véritable acteur de votre santé en rendant plus ludique le suivi de votre état.

Les avantages du carnet de santé digitalisé

Les avantages du carnet de santé virtuel sont nombreux pour les séniors. En effet, cela permet notamment, en cas d'urgences médicales, de transmettre son dossier médical complet aux spécialistes.

En cas de voyage, d'accident hors du domicile, de prise en charge par un médecin remplaçant, vous pouvez tout à fait communiquer votre DMP pour que le personnel de santé puisse avoir une vue d'ensemble sur vos antécédents médicaux, votre groupe sanguin, vos allergies médicamenteuses, vos dernières prises de sang, etc. La prise en charge est plus rapide et efficace. Imaginez aussi une perte d'autonomie de plus en plus sérieuse : l'ensemble de vos informations médicales sont regroupées en un même lieu. Cela vous demandera moins d'énergie à tout rassembler.

Aussi, cela vous éviter de penser à prendre systématiquement vos papiers, parfois encombrants, que l'on peut perdre. Tout est dématérialisé. Les personnes âgées en proie à une légère perte de mémoire n'auront plus à se soucier de se rappeler d'où ils ont déposé telles ou telles analyses. Tout est en ligne. Cela facilite également le suivi des proches, qui peuvent, sur accord de la personne âgée, s'assurer qu'elle va bien ou présenter ce DMP aux professionnels nécessaires si la personne âgée n'est plus en mesure de le faire elle-même.

Les rappels de rendez-vous ont l'avantage d'accompagner les séniors : ils sont avertis, savent quand y aller, à quelle heure. Ils n'ont plus peur de s'être trompés de date, d'heure, à la prise de rendez-vous téléphonique.

Les limites du carnet de santé digitalisé

Les séniors se digitalisent de plus en plus. Il faut savoir que près de 2 séniors sur 3 utilisent les nouvelles technologies, d'après une étude menée par le Blog Du Modérateur. En France, 69% des personnes de plus de 55 ans ont au moins un appareil connecté, avec 63% d'ordinateurs et 34% de smartphones.

Mais qu'en est-il des personnes âgées qui n'ont ni internet ni technologie à portée de main ? 50% des plus de 75 ans n'ont pas internet à leur domicile. Alors, comment utiliser le dossier médical partagé ? Comment être certain que les aînés puissent l'utiliser ?

Sans l'aide d'un proche aidant, il semblerait que cette application ait des limites pour les plus âgés.

Le carnet de santé digital fait donc sa grande entrée sur le territoire national. En pleine transition numérique, la Santé est au coeur des préoccupations pour rendre la prise en charge des Français plus rapide, efficace et adaptée aux nouvelles technologies qui font partie intégrante de notre quotidien.

(Crédit photo : iStock)