stonehenge

Stonehenge est un monument mégalithique situé en Angleterre, datant de -2800 avant Jésus-Christ. Par mégalithiques, on entend les monuments hors-normes, constitués de pierres brutes, très imposantes. Il s'agit en général de monuments rattachés à un sanctuaire. Stonehenge est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco et fait l'objet de nombreux mystères entourant sa construction et son utilité.

Un lieu de sépulture

Stonehenge est à l'origine de bon nombre de légendes autour de sa construction. L'une des plus connues reste sans conteste celle selon laquelle Merlin aurait conseillé à Aurelius Ambrosius (chef de guerre breton) d'amener quelques pierres, dites magiques, d'Irlande dans cette région d'Angleterre. Les pierres auraient été extraites du mont Killaraus, lieu de la légende du Roi Arthur. En réalité,  Michael Parker Pearson, archéologue anglais, affirme que les pierres bleues composant le site de Stonehenge proviennent du Pays de Galles, et plus précisément des collines de Preseli.

Les pierres alors importées servaient a priori de marqueurs de tombes.

Un cimetière vieux de 5000 ans

Michael Parker Pearson poursuit ses recherches au sein du site archéologique de Stonehenge depuis des années. Après des découvertes d'ossements et de restes de dents incinérés datant de 3000 avant Jésus-Christ, l'archéologue affirme aujourd'hui que Stonehenge est bien un lieu de sépulture, et même "le domaine des morts" depuis sa création.
Les reste d'ossements retrouvés ont pu être analysés grâce à au radiocarbone (carbone 14). Le principe de datation par radiocarbone permet de définir la date de mort d'un être vivant, humain ou végétal, par la quantité de carbone qu'il contient et qui diminue au fil du temps. Environ 240 corps ont été retrouvés sur le site mégalithique, certains d'entre eux datant même d'avant l'ère monolithique. L'archéologue pense d'ailleurs que Stonehenge était une sépulture dédiée à d'importantes personnes. En effet, quelques restes d'objets (tête de massue, sceptre) ont été retrouvés sur le site et permettent à l'archéologue de tendre vers cette idée. Les personnes enterrées à Stonehenge pourraient avoir été de grands chefs religieux, des chefs politiques mais aussi des membres de leur famille.

Les menhirs et dolmens, lieux de tous les mystères

Le site de Stonehenge est donc une composition appelée le "cromlech" (cercle de pierres). Il s'agit de plusieurs menhirs de différentes tailles (en général de plus en plus petites) alignés en cercle. Il pourrait donc s'agir de marqueurs de tombes.

Les dolmens, quant à eux, sont formés d'une grande pierre horizontale reposant sur deux autres pierres verticales. Il s'agit de monuments funéraires. Là étaient enterrés plusieurs membres d'une même famille à l'instar des caveaux familiaux actuels.

En France, il existe un patrimoine très riche de menhirs et dolmens situés en Bretagne. Les plus conséquents et impressionnants sont plus précisément à Carnac, dans le Morbihan (56) et à Kerzerho, près de Erdeven (56). Plusieurs milliers de pierres s'y trouvent sur plusieurs kilomètres. Un Cromlech vient terminer cet alignement. De nombreux touristes s'y rendent chaque année.

(Crédit photo : istock)