L'assurance obsèques, comment ça marche

Se projeter après son décès et souscrire une assurance obsèques n’est pas une démarche aisée. 

L’assurance obsèques permet d’organiser ses obsèques à son image et de soulager sa famille, d’une part de leur organisation et d’autre part des dépenses qui en dépendent. 

L’assurance obsèques, le contrat en capital 

En souscrivant une assurance obsèques, vous définissez le montant du capital que vous souhaitez provisionner et le ou les bénéficiaires : parent, enfant, conjoint, frère, sœur, amis proches. 

La compagnie d’assurance ou l’entreprise de pompes funèbres vous offre le choix entre trois types de versements : 

  • Le versement unique : le montant du capital fixé par le souscripteur est versé en une seule fois.  
  • Les versements temporaires : le montant des mensualités est fonction de la durée du contrat assurance obsèques.  

Une souscription réalisée par un “jeune sénior” sur une durée de 5, 10 ou 15 ans, entraîne des versements d’environ 35 à 45 euros par mois, pour un capital d’environ 5 000 euros. 

  • Les versements viagers : ce choix ne convient pas (forcément) aux personnes jeunes séniors car il se prolonge jusqu’au décès du souscripteur, le risque étant de verser des mensualités à “fonds perdus” si leur montant dépasse le capital défini.  

Dans le cas contraire, c’est l’assureur qui prend le risque de ne pas couvrir le capital. Cette situation impose des mensualités plus élevées, soit de 50 à 70 euros environ (pour un capital d’environ 5 000 euros). 

L’assurance obsèques, le contrat en prestations 

En tant que souscripteur, vous définissez que l’entreprise de pompes funèbres en charge de vos obsèques, est aussi le bénéficiaire du contrat assurance obsèques. Vous réglez vos cotisations de la même façon que dans le contrat en capital

Le contrat en prestations peut être “standard” : les banques, courtiers et autres compagnies d’assurance qui proposent cette offre, travaillent avec un ou deux réseaux d’établissements de pompes funèbres, sans que le signataire ne soit réellement consulté.  

Ce contrat peut aussi être “personnalisé” et si vous être le souscripteur, vous “imposez” votre entreprise de pompes funèbres et règlez avec elle les détails de l’organisation de vos obsèques. Dans ce second cas, la famille est dégagée du coût financier de vos obsèques et de son organisation. 

L’assurance obsèques, la signature du contrat 

Avant de vous engager avec une compagnie d’assurance et de signer un contrat d’assurance obsèques en capital ou en prestations, vous devez faire une comparaison entre les différentes offres et obtenir des devis.  

Les demandes de devis doivent être identiques d’une compagnie d’assurance à une autre afin que la comparaison ait un sens.  

L’assurance obsèques, ce qu’il faut vérifier ! 

Que votre choix se porte sur un assureur ou un établissement de pompes funèbres, il faut veiller au respect de la réglementation avant de signer votre contrat. Il vaut donc mieux vérifier que : 

  • le contrat en prestations établit le détail des différentes prestations prévues pour le jour de vos obsèques et si elles sont totalement couvertes par le capital versé ou si des dépenses complémentaires incombent à votre famille, 
  • le contrat en capital détaille les conditions financières en termes de revalorisation du capital, de taux de frais de gestion, etc., 
  • le contrat prévoit le devenir des cotisations réglées si votre décès intervient durant le délai de carence, 
  • l’établissement des pompes funèbres est ou non affilé à un groupe d’envergure, 
  • la rétractation est possible jusqu’à 30 jours après signature du contrat assurance obsèques, 
  • les conditions du rachat du capital sont détaillées, 
  • les termes du contrat peuvent ou non être modifiés.