Ce mois-ci, honorons les célébrités décédées un mois de juin. Retour sur des hommes et des femmes connus en France et à l'international, qui ont marqué les esprits. Chanteurs, virtuoses, écrivains, humoristes... Rendons hommage à six stars décédées un mois de juin.

Deux femmes de convictions

Simone Veil et George Sand sont deux femmes françaises qui ont marqué leur siècle. Simone Veil est née le 13 juillet 1927 à Nice et est décédée le 30 juin 2017 à l'âge de 89 ans. Cette femme est réputée pour avoir mené un combat politique en faveur de l'égalité hommes-femmes en France. Rescapée d'un camp de concentration lors de la Seconde Guerre mondiale, Simone Veil se sert de son expérience comme d'une force pour faire avancer les mœurs et la loi. Veil est la première femme à la présidence du Parlement européen de 1979 à 1982. C'est aussi grâce à son engagement perpétuel pour les droits des femmes qu'elle institue la Loi Veil en 1975 auprès du Ministère de la santé. Ainsi, les femmes ont le droit de mettre un terme à leur grossesse si elles le désirent. Cet acte médical ne sera plus considéré comme un manquement à la loi. Simone Veil a poursuivi sa carrière politique aux côtés de Valéry Giscard d'Estaing par exemple, Jacques Chirac ou encore Nicolas Sarkozy. Elle est également membre de l'Académie Française. Simone Veil était l'une des personnalités préférées des Français.
George Sand, née sous le véritable nom d'Aurore Dupin, est un écrivain du XIXe siècle. Née le 1 juillet 1804, elle voue très rapidement une passion pour l'écriture. En effet, la jeune fille est élevée par sa grand-mère, adepte de lecture, à la mort de son père des suites d'un accident à cheval.
Forte d'une union littéraire avec Jules Sandeau, avec qui elle entretient une liaison, Aurore Dupin choisit comme pseudonyme George sans "s" pour perpétuer son côté androgyne. Elle prend également le nom "Sand" en hommage à Jules. Mère de deux enfants, qu'elle a avec François-Casimir Dudevant, George Sand est connue pour avoir eu plusieurs relations amoureuses avec des hommes célèbres de l'époque : Alfred de Musset, Frédéric Chopin...
On doit à l'auteur des œuvres socialistes, champêtres, lyriques, telles que Lélia, La daniella, Rose et Blanche. George Sand meurt le 8 juin 1876 d'une occlusion intestinale, à 71 ans.

Des humoristes populaires

Ils nous ont fait rire pendant des années avec leurs sketchs et leurs accoutrements originaux : Coluche et Elie Kakou sont tous les deux décédés un mois de juin.

Coluche, de son véritable nom Michel Colucci, est né le 28 octobre 1944 et grandit dans une famille modeste parisienne. C'est au début des années 1970 que Coluche commence à se faire connaître. Il propose un premier sketch C'est l'histoire d'un mec et arbore une salopette blanche et bleue, ainsi qu'un nez rouge et une paire de lunettes rondes. Le succès est immédiat. A tel point que dès 1975, Coluche est l'invité vedette de l'Olympia. Son sketch Le Shmilblick séduit l'opinion publique et reste aujourd'hui encore un classique de l'artiste. Du 14 décembre 1985 au 21 mars 1986, les Restos du Cœur font leur première campagne dans les rues de Paris pour venir en aide aux plus démunis, sous l'impulsion de Coluche. Cette initiative s'ajoute aux causes pour lesquelles l'humoriste se bat au quotidien : la lutte contre la famine en Ethiopie mais aussi contre le racisme. Coluche décède brutalement d'un accident de moto le 19 juin 1986, à 41 ans seulement. L'abbé Pierre célèbre ses obsèques au cimetière de Montrouge. Les Restos du Coeur continuent de vivre et lui rendent hommage chaque année lors du concert des Enfoirés.

Elie Kakou naît le 12 janvier 1960 en Tunisie et meurt à Paris le 10 juin 1999. L'humoriste fait ses débuts à Paris, à la télévision dans l'émission La classe. Il passe par Bobino avant d'être la tête d'affiche de l'Olympia en 1994. Elie Kakou surprend par son humour décalé dans des sketchs tels que Madame Sarfati ou Le Prof d'Anglais. En 1995, le succès est tel qu'Elie Kakou est récompensé du prix du Meilleur humoriste aux Victoires de la musique. L'humoriste vend plus de 200 000 cassettes de ses spectacles. On l'observe également dans quelques films comme La vérité si je mens, de Thomas Gilou. Alors que de nombreux projets sont en cours, Elie kakou meurt à 39 ans d'un cancer des poumons, chez lui, à Paris.

Des chanteurs de talent

De l'autre côté de l'Atlantique, deux stars internationales nous ont quittés un mois de juin. Michael Jackson et Ray Charles, deux chanteurs talentueux, deux mythes de la musique, disparaissent.

Surnommé The King of Pop, Michael Joseph Jackson est né le 29 août 1958 dans l'Indiana. On le voit très jeune au sein du groupe familial des Jackson Five. ABC, I want you back, sont des succès du groupe. Michael Jackson s'illustre en danse. Ses chorégraphies sont reprises dans le monde entier. Figure majeure de la musique pop des années 1980, il est vite surnommé “The King of Pop” (Le Roi de la Pop). Michael Jackson est inscrit dans le Livre Guiness des Record en tant “qu’artiste le plus couronné de succès de tous les temps”. Il est également le chanteur a avoir vendu le plus de disques de l'Histoire avec Elvis Presley et les Beatles. On lui doit des titres comme Thriller, Black or White, Billie Jean et bien d'autres succès. La vie de Michael Jackson prend fin le 25 juin 2009, alors qu'il n'a que 50 ans. L'homicide accidentel reste la piste privilégiée. Son médecin personnel lui aurait administré des doses trop importantes de sédatif.
Michael Jackson est inhumé le 3 septembre 2009 au Forest Lawn Memorial Park à Glendale.

Ray Charles est né le 23 septembre 1930 et perd la vie le 10 juin 2004. Chanteur et pianiste américain de jazz, country, de rhythm and blues (origines du R&B), Ray Charles lance la Soul. Le chanteur vit ses premières années au sein d'une famille pauvre qui enchaîne les drames. Il assiste à la noyade de son frère, puis déclare un glaucome à l'oeil à l'âge de 4 ans. A 7 ans seulement, Ray Charles est aveugle et ne peut continuer à vivre chez lui. Il est donc interné dans un établissement spécialisé. C'est le début de son apprentissage de la musique. En 1951, après avoir quitté l'internat et tenté sa chance partout aux Etats-Unis, le succès arrive enfin avec Baby, Let Me Hold Your Hand. Ray Charles enchaîne les titres et se place en tête des hits. What'd I Say en 1959, est son premier gros succès puisqu'il se place dans les pop charts. L'artiste accompli séduit la population noire et blanche des Etats-Unis. Parmi les très nombreuses récompenses et distinctions dont il a été honoré au cours de sa carrière, Ray Charles a reçu douze Grammy Awards. En 1986, il est l'un des premiers à entrer au Rock'n'Roll Hall of Fame et est fait Chevalier des Arts et Lettres. Sans oublier bien sûr que la chanson Georgia On My Mind a été consacrée hymne officiel de l'État de Géorgie en 1979. Ray Charles meurt à l'âge de 73 ans d'une maladie du foie à Beverly Hills. Il est enterré au cimetière d'Inglewood (Inglewood Park Cemetery), en Californie.

(Crédit photo : istock)