Tristement célèbre, le Club des 27, connu aux Etats-Unis sous l’appellation Forever 27 Club, a vu le jour entre 1969 et 1971. C’est à la suite de plusieurs décès de stars assez rapprochés, que le club apparaît. Qui sont les célébrités qui en font partie ? Comment sont-elles décédées ? Quels sont les points communs de chacune d'elles ? Décryptage.

La naissance du Club des 27

En seulement quelques années, entre la fin des années 60 et le début des années 70, le monde de la musique a perdu quatre de ses plus grands artistes. Personnalités atypiques, innovations musicales, voix hors du commun, autant de caractéristiques qui entourent le club des 27.

En effet, les morts successives de Brian Jones, Jimi Hendrix, Janis Joplin et Jim Morrison ont profondément affecté les passionnés de rock et de blues. Ces virtuoses ont tragiquement perdu la vie, toutes à seulement 27 ans. C’est l’origine du nom du club.

Aussi, il apparaît que la vie menée par les artistes disparus ait quelques similitudes. Chacun d’eux était un artiste de grand talent, qui a parfois même initié de nouveaux genres musicaux ou artistiques. Ces stars ont également connu le succès très tôt, et se sont confrontés aux addictions néfastes de la gloire : alcool, drogue, fête…

Quels musiciens font partie du Club des 27 ?

Parmi les stars emblématiques du Club des 27, on peut retrouver :

  • Brian Jones : décédé le 3 juillet 1969 des suites d’une noyade dans sa piscine. Brian Jones était le fondateur du groupe des Rolling Stones. Il jouait principalement de la guitare.
  • Jimi Hendrix : disparu le 18 septembre 1970 d’une asphyxie. Jimi Hendrix était un musicien aguerri, guitariste, auteur, compositeur et interprète.
  • Janis Joplin : morte le 4 octobre 1970 à cause d’une overdose, Janis Joplin était la chanteuse du groupe à succès Full Tilt Boogie Band.
  • Jim Morrison : décédé le 3 juillet 1971, Jim Morrison, membre des Doors, est foudroyé par une crise cardiaque.
  • Kurt Cobain : disparu le 5 avril 1994, Kurt Cobain est connu pour avoir été le chanteur, guitariste du groupe Nirvana. Il perd tragiquement la vie à la suite d’un suicide par balle.
  • Amy Winehouse : le 23 juillet 2011, la scène musicale annonce le décès de la chanteuse Amy Winehouse, à la suite d’une consommation trop élevée d’alcool.

D’autres célébrités, un peu moins connues, ont perdu la vie à 27 ans. Ces dernières, sont par exemples :

  • Alan Wilson : décédé le 3 septembre 1970, Alan Wilson chantait, jouait de la guitare et de l’harmonica pour le groupe Canned Heat. Une overdose lui ôte la vie.
  • Gary Thain : c’est le 8 décembre 1975 que Gary Thain est emporté par une overdose également. Il était membre du groupe Uria Heep.
  • Helmut Köllen : c’est à la suite d’un suicide au monoxyde de carbone que Helmut Köllen perd la vie le 2 mai 1977. Il était chanteur et bassiste du groupe Triumvirat.
  • Pete de Freitas : le 14 juin 1989, le joueur de batterie du groupe Echo and the Bunnymen est tué dans un accident de moto.
  • Fredo Santana : le rappeur américain meurt à la suite d’un cancer du rein, sans précédent, dû à sa consommation de Lean (aussi appelée Purple Drank, il s’agit d’une drogue).

Une malédiction ?

Mourir à seulement 27 ans, voilà le premier point commun entre toutes ces célébrités. Cela a donc alimenté de nombreuses croyances autour du club des 27 et une possible malédiction.

Si l’on sait déjà que ces musiciens hors pair avaient une vie compliquée, une jeunesse difficile et ont accédé au succès rapidement, il semblerait que des études aient été menées pour tenter d’expliquer ces disparitions précoces et mettre un terme à l’idée d’une malédiction.

Plusieurs études ont été réalisées, dont l’une par le British Medical Journal. L’objectif était alors de démontrer que ce n’est qu’un pur hasard si ces musiciens ont perdu la vie à 27 ans. 1046 artistes ont alors été réunis pour cette étude. Ces musiciens ont tous sorti un titre, au cours de leur carrière, placé numéro 1 des ventes au Royaume-Uni entre 1956 et 2007. Sur les 71 artistes décédés depuis, seuls 3 sont morts à 27 ans.

Une autre étude menée par The conversation s’est penchée sur l’âge auquel les artistes emblématiques ont perdu la vie entre 1950 et 2010. Seuls 1,3 % des disparus ont perdu la vie à 27 ans. L’âge moyen de la mort semble tourner autour de 56 ans, puisqu'ils représentent 2,3% des décès.

Beaucoup d’artistes ont, semblerait-il, perdu la vie avant leurs 35 ans, lorsqu’ils étaient au sommet de leur carrière. Ces disparitions surviennent à un moment clé de l’existence : l’arrivée de la trentaine, soit dans la lumière, soit dans l’ombre de la gloire, une jeunesse faite d’excès, la notoriété parfois difficile à vivre au quotidien. Le mythe du Club des 27 contribue encore aujourd’hui au succès post mortem des stars décédées à 27 ans, puisqu'elles continuent de vivre dans les mémoires collectives.

(Crédit photo : iStock)