joséphine baker

Ce jour est à marquer d'une pierre blanche. En effet, Joséphine Baker, femme noire résistante et militante antiraciste, fait son entrée au Panthéon.
La danseuse et meneuse de revue franco-américaine fait l'objet d'un hommage national ce 30 novembre 2021. Elle rejoint donc d'autres personnalités emblématiques de la résistance telles que Jean Moulin, et Simone Veil, en tant que première femme noire à y entrer.

Joséphine Baker, l'artiste

Joséphine Baker voit le jour le 3 juin 1906. Son véritable prénom est Freda Josephine McDonald. Issue d'un métissage afro-américain de sa mère et espagnol de son père, la jeune fille se passionne pour la danse dès les premiers instants. A seulement 14 ans, Joséphine Baker intègre un groupe de danse de rue parisien. Mais la jeune fille rêve plus grand. Elle décide donc de s'envoler pour New York pour y vivre de sa passion. Elle y fait la rencontre de Caroline Dudley Reagan. Très impliquée dans la vie mondaine new yorkaise, cette femme va donner un tout autre élan à la carrière de Baker. Reagan repère Baker dans un cabaret. Ensemble, elles retournent sur Paris ou Joséphine Baker danse au Moulin Rouge. Le public est séduit et fait de l'artiste une danseuse de renommée internationale. Icône parisienne, la chance va lui sourire. Le pressentiment de Madame Reagan devient très vite une évidence : dès ses premières représentations, le public parisien est enthousiaste. Joséphine Baker danse sur des rythmes jamais entendus en France, et est vite surnommée la "reine de la danse sauvage". S'ensuit alors une carrière en tant que danseuse de revue aux Folies-Bergère. Sur scène, elle apparaît avec une ceinture de bananes, qui ne la quittera plus.

Ensuite, Joséphine Baker se lance dans la chanson. On retient d'elle le titre mythique "J'ai deux amours", en 1930. Les paroles de cette chanson ont été écrites par Géo Koger et Henri Varna sur une musique de Vincent Scotto.

Joséphine Baker, une figure de la résistance

En 1939, lors de la Seconde Guerre mondiale, Joséphine Baker devient agent du contre-espionnage à Paris pour la Résistance. En effet, la jeune femme est devenue Française par les liens du mariage qui l'unissent à Jean Lion. Par exemple, elle refuse de chanter à Paris, tant que les nazis occupent la capitale. Forte d'une célébrité sans pareille, Joséphine Baker se sert de son statut d'icône pour accompagner et soutenir les soldats français. Ainsi, elle leur écrit des lettres, leur envoie des colis, finance un centre d'accueil pour réfugiés sur Paris, etc. Puisqu'elle peut se faufiler un peu partout de manière discrète, Joséphine Baker devient donc espionne afin de récolter des informations ennemies. Invitée aux soirées mondaines, elle côtoie alors les grands noms de la sphère politique et parvient à obtenir des renseignements capitaux sur les intentions de Mussolini, entre autres. Plus tard, elle milite au sein de la Croix-Rouge française et s’engage dans l’armée de l’air en tant qu'Infirmière Pilote Secouriste de l'Air… L'artiste et résistante reçoit la Légion d’honneur de la part du Général de Gaulle après la Seconde Guerre mondiale.

Joséphine Baker apparaît comme une fervente défenseuse des droits des afro-américain, victimes de la ségrégation aux Etats-Unis. Elle soutient alors Martin Luther King en 1963 durant la Marche vers Washington. Pour ses combats, Joséphine Baker dépense sans compter et finit par s'endetter. Elle se lie alors d'amitié avec Brigitte Bardot ou la princesse Grace de Monaco, qui l'aideront durant cette période.

Joséphine Baker au Panthéon, une demande datant de plusieurs années

Le 12 avril 1975, Joséphine Baker perd la vie à Paris des suites d'une hémorragie cérébrale. Elle repose au cimetière de Monaco.

L'intronisation de Joséphine Baker au Panthéon est le résultat d'une pétition de 2019 lancée par Laurent Kupferman, ayant recueilli plus de 38 000 signatures. La demande a été examinée par Bruno Roger-Petit, conseiller mémoire du président au pouvoir ainsi qu’à l’état-major particulier, le 25 mai 2021. L'entrée de Joséphine Baker a été présentée à Emmanuelle Macron le 21 juillet 2021 et officialisée au mois d'août dernier.
Joséphine Baker est la deuxième femme à être Panthéonisée durant le mandat du président, et s'ajoutera aux cinq femmes déjà présentes. Aussi, il s'agit de la première femme noire à intégrer la nécropole laïque des "Grands Hommes".
La date du 30 novembre 2021 a été choisie pour faire référence à la date du mariage entre Baker et Lion, le 30 novembre 1937

(Crédit photo : iStock)