Ces sociétés plantent un arbre pour chaque défunt - Odella.fr

De nos jours, de nombreuses actions permettent de rendre hommage aux défunts le jour de leurs obsèques ou par la suite. Certains professionnels proposent par exemple de planter un arbre en souvenir d’une personne disparue. En plus de préserver l’environnement et la biodiversité, cet arbre, synonyme de vie, permet de témoigner durablement de votre affection. 

Planter un arbre en souvenir d’un défunt, c’est possible ! 

Afin de permettre aux familles endeuillées de rendre hommage à leurs proches, de nouvelles formes de commémorations se développent. C’est le cas de « l’arbre hommage ». Alors que certaines personnes décident de faire un discours lors des funérailles, de déposer des objets personnels dans le cercueil lors de la mise en bière ou encore une rose au cimetière, plusieurs sociétés funéraires proposent aux familles de planter un arbre en souvenir de l’être cher. Exemple à Saint-Quay-Portrieux, Binic-Étables-sur-Mer et Plérin, où les dirigeants de 3 agences de pompes funèbres ont décidé de s’associer à l’ONG Tree Nation (Organisation Non Gouvernementale) et de planter un arbre à chaque inhumation ou crémation. 

Certaines plateformes offrent également l’opportunité de planter un arbre en collaboration avec des ONG, comme “Envol Vert” ou encore “Cœur de forêt”, qui luttent pour la préservation de la forêt et de la biodiversité. A noter que ces arbres ne sont pas forcément plantés sur le territoire français : ils peuvent aussi prendre racine en Colombie, à Madagascar ou encore au Pérou en fonction de leur espèce et de vos propres envies.  

Quel arbre choisir pour des obsèques ? 

Planter un arbre, synonyme de bien-être, de vie et de longévité est un message fort, d’autant plus qu’il est possible de choisir son espèce en fonction de sa symbolique et de la personnalité du défunt afin de marquer encore plus fortement son empreinte. Parmi les plus courantes, on retrouve :  

  • Le cyprès, qui symbolise l’immortalité 
  • L’olivier, qui symbolise la vie et la longévité 
  • L’acacia, qui symbolise la renaissance  
  • Le mimosa, qui symbolise l’optimisme, la gaieté et la tendresse  
  • Le frêne, qui symbolise la sagesse ainsi que le lien entre la terre et le ciel 
  • Le chêne, qui symbolise la pérennité et la puissance 
  • Le prunier, qui symbolise la lumière et le renouveau  
  • Le cerisier, qui symbolise la pureté  
  • Le bouleau, qui symbolise non seulement la pureté et la sagesse mais aussi la régénération. 

Bien d’autres variétés peuvent être plantées en hommage aux défunts, comme le noyer, l’avocatier, l’oranger, le mûrier… L’important est que l’arbre en question reflète leur caractère et honore leur mémoire de façon durable. 

Planter un arbre lors des obsèques : quels bénéfices pour l’environnement ? 

En plus de faire honneur à votre proche décédé, ce geste symbolique revêt un caractère environnemental porteur de sens. En effet, planter un arbre lors des obsèques vise à sensibiliser tout un chacun aux enjeux du réchauffement climatique et de la déforestation. De plus, les nouveaux arbres limitent la pollution en absorbant le CO2 et en produisant de l’oxygène, réduisent les risques d’inondation et de désertification et peuvent servir de refuge aux animaux sauvages. A côté de cela, lorsqu’ils sont plantés dans des pays en voie de développement et qu’il s’agit d’arbres fruitiers, ils permettent de subvenir aux besoins alimentaires des populations locales. 

D’autres initiatives, comme l’urne écologique, permettent également de donner naissance à un arbre. L’alternative n’est cependant par encore très développée en France, où le cercueil écologique fait seulement son apparition. L’urne écologique séduit pour l’instant davantage les anglo-saxons. Face au manque de place dans les cimetières et à la volonté de plus en plus de personnes de s’inscrire dans une démarche écoresponsable, les allemands ont quant à eux développé le concept de forêts cinéraires, dans lesquelles les familles peuvent enterrer les cendres d’un défunt, au pied d’un arbre. Un symbole fort du retour à la nature.

(Crédit photo : istock)