Aujourd’hui plus que jamais se pose la question du lien social en EHPAD. Comment favoriser les rencontres, stimuler les résidents et leur éviter l’isolement ? Voici quelques conseils à mettre en pratique.

Proposer des animations quotidiennes

Les activités et les animations sont créatrices de liens sociaux. Pour offrir aux personnes âgées la possibilité de rencontrer d’autres résidents, il faut en proposer quotidiennement et surtout varier votre catalogue d’offres. Il peut s’agir d’activités sportives (gymnastique douce, yoga, renforcement musculaire...), artistiques, culturelles, intellectuelles, de loisirs (poterie, peinture, modelage, chorale…) et même d’activités à l’extérieur, comme des excursions, des pique-niques et des promenades dans le quartier. Chaque animation permet de passer un moment convivial tous ensemble. A noter qu’il est même possible de convier les proches.

Assister à des évènements à l’extérieur

Pour créer des liens en maison de retraite, il est également intéressant de miser sur des activités à l’extérieur. Vous pouvez par exemple proposer aux résidents des sorties et des visites (cinéma, théâtre, spectacle, musée…). Il est aussi important de les inciter à rendre visite à leurs familles lorsque cela est possible, notamment à participer aux fêtes de Noël, de Pâques, à la galette des rois ou encore aux anniversaires de leurs enfants et petits-enfants.

Laisser aux résidents la possibilité de venir avec leur animal de compagnie

Pour permettre aux seniors de tisser des liens, une idée consiste à les laisser s’installer avec leur animal de compagnie. On le sait : ces derniers agissent positivement sur leur santé et sur leur moral. De plus, la présence d’un petit compagnon à 4 pattes attise la curiosité des autres, incitant ainsi aux échanges et aux contacts sociaux. Pour ne rien gâcher, un animal favorise la mobilité et l’autonomie. Quand la présence d’animaux n’est pas tolérée dans l’établissement, les professionnels peuvent initier des séances de zoothérapie, également appelée thérapie assistée par l’animal (TAA).

Inciter les résidents à participer à la vie quotidienne de l’établissement

En incitant les personnes âgées à s’impliquer dans la vie quotidienne de l’établissement, vous les valoriserez et leur permettrez d’échanger davantage entre eux. Plusieurs options sont possibles : leur proposer de mettre le couvert, d’éplucher les légumes, d’aller chercher le pain, de s’occuper du jardin, d’aider à l’installation des décorations de Noël, de participer aux réunions de décision… Cela renforce leur bien-être, leur sentiment d’utilité sociale, développe l’estime de soi, et contribue à la baisse du déclin cognitif et fonctionnel.

Etablir un partenariat avec une crèche

Les liens intergénérationnels revêtent eux aussi tout leur intérêt. A cet effet, des établissements d’accueil du jeune enfant (crèches, micro-crèches…) peuvent être installés au sein des EHPAD ou à proximité pour créer de la joie et du lien social. Plusieurs fois par semaine ou par mois, les deux générations sont invitées à se rencontrer pour vivre ensemble des activités simples et ritualisées (lecture de contes, jardinage, goûter…). De tels projets permettent de rompre l’isolement et de limiter le syndrome de glissement chez les personnes âgées.

(Crédit photo : iStock)