Le deuil est vécu par chacun de manière personnelle, il peut différer d’une personne à l’autre et selon les conditions de disparition de l’être cher. Pourtant, de nombreuses théories s’accordent pour constater que le processus de deuil suit des étapes bien distinctes émotionnellement. La plus connue est celle d’Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre américaine et pionnière dans l’accompagnement des mourants. Le processus se déclinerait principalement en 5 étapes : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation.

Parmi les variantes de cette théorie, certaines listent 7 étapes différentes, détaillant plus ou moins celles de la théorie originale. Cela n’a pas échappé aux fans de la saga des sorciers, dont toutes sortes de théories fleurissent sur la toile depuis ses débuts. On retrouve notamment celle selon laquelle les 7 chapitres d’Harry Potter correspondraient au 7 étapes du deuil. Elle trouverait sa justification dans les mots de l’auteure elle-même, J. K. Rowling, indiquant qu’il existe une théorie qui « explique tout », et ceci non sans relever qu’elle a également perdu sa mère l’année de l’écriture du premier tome. Découvrez le parallèle entre les étapes du deuil et les différents chapitres d’Harry Potter.

1.    Le choc

Le choc représente un moment de rupture. L’information de la perte d’un proche apparait brutale et peut dériver vers différentes réactions.

A en croire la théorie sur la saga, cette étape s’exprime à travers le tome 1 où d'une part, le jeune Harry Potter apprend qu’il est sorcier, et d'autre part, subit le choc de l’information révélée sur les conditions de la mort de ses parents. A cela s’ajoutent son entrée à l’école des sorciers ainsi que sa première confrontation à Voldemort, personnifiant « la mort ». Le choc serait donc exprimé dans ce chapitre par les informations révélées au garçon et le changement de vie instantané.

2.    Le déni

En réaction au choc, le déni intervient comme une protection. Il s’agit du fait de refuser l’information selon laquelle un proche a disparu, de l’ignorer pour s’adapter au rythme de ses propres émotions. La durée de l’état de déni peut être très courte comme elle peut durer des mois selon les personnes.

Harry Potter et la Chambre des secrets correspondrait à l’étape du déni. En effet, les fans font le rapprochement entre l’elfe Dobby et la raison, puisque celui-ci tenterait de ramener les pieds sur Terre au jeune sorcier. Harry s’écarterait de la réalité en retournant à Poudlard et en étant de nouveau confronté à Voldemort.

3.    La colère

Apparait ensuite la colère. Si le stade de l’ignorance est dépassé, l’information et la confrontation à la réalité peuvent ensuite générer un sentiment de révolte, d’injustice.

Dans ce tome 3, Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, le jeune garçon semblerait en colère continuellement. En effet, il montre son énervement et son envie de vengeance contre différents personnages, ce qui représenterait cette troisième étape du processus du deuil.

4.    La tristesse

La tristesse se caractérise par un sentiment intérieur poignant. La colère est dépassée et s’apaise mais il est possible d’être submergé par les émotions, d’être dans un état de dépression qui dure plus ou moins longtemps.

Selon les théories, la tristesse serait exprimée tout au long du tome 4, Harry Potter et la Coupe de feu. Dans ce chapitre, cette émotion se traduirait par la solitude à laquelle Harry fait face : il perd un ami de longue date, il est humilié lors de sa participation au tournoi des trois sorciers et il est rejeté par la fille qu’il convoitait pour l’accompagner au bal.

5.    La résignation

La résignation vient ensuite, ce qui correspond à l’idée de réaliser que la personne aimée est décédée et qu’il faut continuer de vivre ainsi. Il s’agit d’un premier pas vers l’acceptation.

Le cinquième chapitre serait à l’image de cette étape. Dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix, le sorcier voit le retour de Voldemort, auquel il doit de nouveau se confronter. A l’image de la résignation, il a toutefois conscience qu’il n’arrivera pas à le vaincre et que celui-ci est bien plus fort.

6.    L'acceptation

L’acceptation signifie que la personne endeuillée accepte d’avoir perdu son proche. C’est l’avant-dernière étape du processus du deuil, la douleur intérieure est moins présente et les souvenirs sont plus joyeux.  

Le tome 6, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé correspondrait quant à lui à l’étape de l’acceptation dans le processus du deuil. Plus puissant que jamais, Voldemort est omniprésent. Harry admet que la mort est réelle. Les fans voient également son refus de retourner à Poudlard comme l’acceptation qu’il ne peut plus vivre dans le déni (en référence à l’étape 2).

7.    La reconstruction

Après l’acceptation, la reconstruction apparaît inévitablement. Petit à petit, la personne qui connait le deuil arrive à se reconstruire et à aller de l’avant.

Dans le septième chapitre des aventures d’Harry Potter, Les Reliques de la Mort, le sorcier arrive finalement à vaincre Voldemort. Par ailleurs, il se construit une vie familiale, c’est l’heureuse fin de la saga. Son combat contre Voldemort, la mort personnifiée, est donc l’issue du processus de deuil, qu’il parvient à dépasser pour se reconstruire.

Simple théorie tirée par les cheveux ou véritable analyse littéraire, les arguments portent tout de même à réflexion puisque les critiques s’accordent pour constater que le deuil est indéniablement présent à travers la vie des personnages tout au long des 7 tomes.