Les rites funéraires Vikings

Comme de nombreuses civilisations, les Vikings croyaient en une vie après la mort. Ces croyances étaient donc à l'origine même de nombreux rites funéraires précis, régis par des règles strictes. Comment la mort était-elle vécue chez les Vikings ? Quelles étaient les traditions funéraires pratiquées ? Explications.

Le Royaume des Morts, nouvelle demeure des défunts

Les Vikings pensaient à une vie après la mort. D'ailleurs, ils s'imaginaient qu'au moment du décès, leur défunt se rendait alors dans l'un des Royaumes des Morts auxquels ils croyaient. Ces Royaumes étaient les suivants :

  • Le Valhalla : il s'agit d'une partie du royaume d'Odin, le père des Dieux, comprenant 540 portes. Il faut savoir que le Valhalla est l'endroit où les guerriers se rendaient à leur mort. Là, un véritable festin les attendaient : fête, sanglier, hydromel, combats quotidiens, etc. Les guerriers sortaient par plusieurs centaines par les portes du royaume, afin d'aider les Dieux à combattre les puissances maléfiques.
  • Le Folkvangr : la déesse Freyja dirige ce domaine. Les guerriers Vikings n'ayant pas pu se rendre au Valhalla, viennent au Folkvangr. Ces guerriers avaient des convictions bien particulières : protéger leur famille, leurs biens, leurs clans. Les guerriers allant à Valhalla vouaient quant à eux toute leur vie au combat.
  • Helgafjell : ce Royaume des Morts accueillent les guerriers exemplaires à tout point de vue.
  • Helheim : ce Royaume des Morts étaient destinés aux Vikings qui ont perdu la vie d'une façon déshonorante. Aussi, les morts ayant perdu la vie suite à l'âge ou la maladie s'y rendent. C'est un peu l'équivalent des Enfers, d'où le terme anglais Hell, prendra son origine.

Le sacrifice humain, l'inhumation et la crémation

Autre rite funéraire grandement pratiqué par les Viking : le sacrifice humain des serviteurs et des esclaves lors de la mort de leur maître. Les Vikings pensaient que ces personnes leur devait un respect et une dévotion éternelle, même dans l'au-delà. Le mode de sacrifice variait en fonction du type de cérémonie prévue pour le défunt : soit il était inhumé soit il était crématisé.

Dans le cas d'une crémation du maître, les serviteurs étaient brûlés vifs.

Au contraire, dans le cas d'une inhumation, le serviteur était enterré vivant, dans une position particulière.

A présent, passons aux funérailles des Vikings. D'abord, il faut noter que la crémation était le premier choix des Vikings lors des funérailles.
Ces dernières avaient lieu dans des tombes à crémation, orientées est-ouest. Soit elles accueillaient les cendres du défunt, soit représentaient une fosse avec des restes d'os de Vikings et d'animaux. Ces tombes étaient sous des tertres funéraires.

Mais l'inhumation pouvait être un recours, à même le navire du Viking. C'était le cas, lorsque le Viking ayant perdu la vie était une figure de la société. Soit le défunt était déposé dans le bateau, que l'on faisait brûler tout en le laissant aller au large, soit on brûlait le bateau et le défunt ensemble pour déposer ensuite les cendres sous un tumulus, soit le bateau et le défunt étaient inhumé sous le tumulus, tout simplement.

Les objets, pour accompagner le Viking dans l'au-delà

Comme beaucoup d'autres civilisations, il n'était pas rare que les Vikings soient inhumés avec leurs objets et principalement leur matériel de combat. Prêts à entrer dans l'un des Royaumes des Morts, les Vikings devaient avoir tout le nécessaire en leur possession pour combattre, vivre, être heureux.

Leurs navires, dont ils étaient très fiers de leur vivant, car les Vikings étaient de très bons marins, étaient parfois inhumés ou brulés avec la dépouille pour les aider à aller vers l'au-delà.
Les moyens mis en œuvre étaient importants car la légende raconte qu'un Viking malheureux dans son Royaume des Morts revient hanter les vivants sous une présence nommée Draugr.

Les tertres funéraires des Vikings

Les tertres funéraires sont des collines. A l'image des pyramides chez les pharaons, les sépultures des défunts s'y trouvent. Plus le tertre est grand, plus la personne qui y repose était importante dans la société. Ces tumulus pouvaient même recouvrir les bateaux des Vikings ! Certains tertres sont immenses comme en Norvège, dans le parc national de Borre. Ils sont la représentation de la dynastie royale des Ynglingar.

Pour honorer le défunt et identifier sa tombe, des pierres étaient disposées. Il en existe de plusieurs sortes :

  • Les pierres Runiques : rendent hommage au défunt grâce aux inscriptions gravées et indiquent l'emplacement de leur sépulture.
  • Les pierres historiées : elles sont principalement présentes en Suède. Il s'agit de pierres recouvertes d'inscriptions de peinture. Les symboles présents représentent la gloire et la mort. Les Vikings leur donnaient d'ailleurs souvent la forme d'une hache tranchante.

(Crédit photo : istock)