Le métier de conseiller funéraire

A la perte d'un être cher, le conseiller funéraire est l'une des premières personnes à qui la famille est confrontée. En effet, il s'agit d'un interlocuteur essentiel dans l'organisation des funérailles du défunt. Quelles sont ses missions ? Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ? Comment devenir conseiller funéraire ? Tour d'horizon.

Les missions du conseiller funéraire

Le conseiller financier est la toute première personne qui reçoit la famille dans une agence de pompes funèbres. Cet expert funéraire accompagne les proches endeuillés dans l'organisation des obsèques de leur défunt.
C'est donc bien souvent dans un moment chargé d'émotions que la rencontre se fait.

Dans le trouble et la peine, les proches en deuil se réfèrent au conseiller funéraire qui apparaît alors comme le coordinateur de toutes les étapes liées aux funérailles du défunt.
Il va expliquer à la famille les démarches administratives à effectuer, les délais inhérents à celles-ci, et les orienter dans chaque décision à prendre pour les obsèques (choix du cercueil et de l'urne, type de funérailles, discours, musiques, fleurs, pierre tombale...). Ainsi, le conseiller funéraire est la personne de confiance qui mettra tout en œuvre pour organiser une cérémonie d'hommage fidèle aux dernières volontés du défunt, de la famille, et qui pourra même prévoir le déroulé de la journée d'adieu.

Ce professionnel exécutera également les démarches administratives pour la famille : publication de l'avis de décès, autorisation de la mairie pour le transport du corps, etc.
Au-delà de son rôle d'accompagnateur, le conseiller funéraire s'impose également comme commercial. En effet, l'une de ses missions est de vendre des prestations et des services entourant le décès du défunt. Ils vous présentera le champ des possibles pour honorer votre proche.

Enfin, le conseiller funéraire accueille et répond aux besoins des personnes souhaitant souscrire un contrat prévoyance obsèques. Par ce biais, les individus qui le désirent peuvent alors anticiper leurs funérailles pour qu'au moment du décès, tout soit déjà prêt et déleste les proches de cette lourde tâche.

Les qualités requises du conseiller funéraire

Un conseiller funéraire est en lien direct avec la famille du défunt. De ce fait, les premières qualités requises sont des qualités humaines. Le conseiller funéraire doit faire preuve de respect face à une famille peinée, parfois en pleurs, à la perte de l'être cher.
Aussi, il doit se montrer à l'écoute de leurs questions, de leurs angoisses, et de leurs souhaits.
Très empathique, le conseiller funéraire prend le temps qu'il faut, ne brusque pas la famille, comprend leur douleur.

Le conseiller funéraire doit faire preuve d'un grand sens de l'organisation pour coordonner au mieux les différentes étapes de l'organisation des obsèques du défunt. Cette fiabilité est gage de confiance pour la famille qui remet sa peine et les adieux au défunt entre les mains d'un inconnu.
Ils doivent pouvoir se reposer sur l'expertise du professionnel.

Ce professionnel funéraire est aussi disponible. En effet, son métier requiert parfois une présence de tous les instants, les weekends et les jours fériés.

Devenir conseiller funéraire

Toutes les personnes qui souhaitent devenir conseiller funéraire doivent obligatoirement passer le diplôme national de conseiller funéraire.

Pour le valider, il convient d'avoir le baccalauréat pour suivre cette formation à la fois pratique et théorique.

Voici les thématiques abordées durant ces formations :

  • La formation théorique (140H) s'oriente autour : de l'hygiène, des questions de sécurité, de la législation, de la psychologie du deuil, des pratiques et rites funéraires, mais aussi de l'encadrement, des produits et services vendus, du conseil à la vente, et de la réglementation commerciale.
  • La formation pratique (70H) entoure un stage dans une entreprise, une régie, ou une association de pompes funèbres.

Un conseiller funéraire débutant peut gagner jusqu'à 1600 euros bruts et percevoir quelques primes.
L'évolution courante chez un conseiller funéraire est de devenir manager, gestionnaire ou directeur d'une agence de pompes funèbres.

(Crédit photo : istock)