Après

Après les funérailles, l’attention se porte sur le rapport au deuil ainsi que sur le règlement de la succession. En effet, le souvenir et l’acceptation face au décès sont des épreuves difficiles, auxquelles s’ajoutent plusieurs démarches et coûts en vue de répartir le patrimoine du défunt.

Découvrez nos conseils pour avancer entre deuil et formalités

Vivre un deuil et réaliser la succession

Gérer l’après

Une fois la cérémonie d’obsèques passée, vient le moment de réaliser les dernières démarches liées au décès. 

Dans un premier temps, des remerciements peuvent être adressés par des faire-part, avant de régler la succession du défunt. 

Souvent organisée auprès d’un professionnel du droit, comme les notaires ou les avocats, la succession détermine la part de patrimoine perçue par chacun des héritiers légaux et/ou des personnes désignées par le défunt. Si elle est essentielle dans la plupart des cas, des frais doivent être réglés notamment pour répondre aux obligations fiscales. 

Le deuil étant une épreuve particulière, celui-ci doit être appréhendé au regard des émotions ressenties individuellement et eu égard aux différents rapports avec le défunt. Le chemin vers l’acceptation de la disparition d’un proche est un processus personnel mais le soutien de l’entourage participe souvent à cet aboutissement.